in

Lorsque 5 secondes d’une vidéo brisent complètement la vie d’une préposée aux bénéficiaires…

Les cas de maltraitance envers les personnes âgées sont malheureusement chose courante dans nos médias actuellement… Mais, qu’en est-il de la suite des vidéos condensées qu’on nous présente? Les cinq premières secondes de cette vidéo avaient tourné

Les cas de maltraitance envers les personnes âgées sont malheureusement chose courante dans nos médias actuellement… Mais, qu’en est-il de la suite des vidéos condensées qu’on nous présente? Les cinq premières secondes de cette vidéo avaient tournées en boucle dans les médias en 2005. Or, voilà qu’aujourd’hui nous avons enfin accès à une plus grande partie de la vidéo intégrale.

Cette préposée aux bénéficiaires a vu sa vie complètement changée après que ces 5 premières secondes tournent en boucle dans les médias… Durant ce court laps de temps, on la voit trainer au sol un homme âgé vers sa chambre. Or, il ne faut jamais juger trop vite… Voici l’histoire qu’a rapportée la journaliste Madeleine Roy de l’émission Enquête.

Le 15 décembre 2005, vers 23 h, la préposée est arrivée au CHSLD où elle travaillait pour commencer son quart de nuit auprès de 35 patients atteints d’Alzheimer. Vers 5 h 30, elle aperçoit un résident, âgé de 77 ans, debout derrière la porte vitrée en train de lui faire des signes de la main en souriant. Visiblement, il a besoin qu’on lui change sa couche-culotte.

La préposée ouvre donc la porte, prend les mains de l’homme et le ramène tranquillement vers sa chambre. Tout à coup, l’homme trébuche et s’écroule au sol. Il s’affole, crie et se cogne la tête sur le plancher.

Elle décide de se rendre jusqu’au téléphone pour appeler du renfort, mais en décrochant, elle entend l’homme s’agiter davantage. Elle doit agir si elle ne veut pas qu’il se blesse. Elle lâche donc le téléphone et revient près de lui pour essayer de le relever. Or, ses bas glissent sur le sol et elle ne parvient pas à le remettre sur ses deux jambes.

Elle décide alors de le tirer par le bras jusqu’à sa chambre, qui est à quelques pieds de l’endroit où l’homme a trébuché. Épuisée après son quart de travail, elle oublie de faire un rapport d’incident. Or, ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’une caméra avait été cachée par la fille du monsieur. Quelques jours plus tard, elle se retrouve sans emploi, avec une poursuite à ses trousses.

 

Finalement, après que le juge ait visionné l’ensemble de la vidéo, la préposée a été acquittée, car le juge a enfin eu accès à la vidéo complète. « [Elle] ne fait aucun geste brusque, elle ne semble pas agressive. […] Elle ne semble pas perdre patience. […] Aucune forme d’agressivité n’est perceptible […] on voit par la suite madame, après avoir relevé monsieur, lui changer sa couche culotte […] avec douceur et sollicitude. […] Les gestes posés par Mme […] en le traînant par terre […] sont inappropriés, disgracieux, voire choquants, quand on n’en connaît pas le contexte.

Mais selon la preuve entendue et visionnée, l’accusée ne manifestait aucune malveillance ni hostilité en posant ce geste. », a déclaré le juge. Comme quoi il ne faut jamais se fier au premier regard… Restons critiques face à ce qui nous est présenté dans les médias! Source: ici.radio-canada.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
27

27 photos de situations qui montrent pourquoi les hommes vivent moins longtemps que les femmes.

Ils avaient trouvé du sang dans leur cour… Ils font une découverte qui ébranle!