Stéphane Séjourné, un proche de Macron et spécialiste de l’Europe au Quai d’Orsay

Stéphane Séjourné, un proche de Macron et spécialiste de l'Europe au Quai d'Orsay

Secrétaire général du parti Renaissance et président du groupe Renew (centre) au Parlement européen, Stéphane Séjourné a remplacé jeudi Catherine Colonna au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Il effectue samedi son premier déplacement officiel à Kiev, où il doit rencontrer Volodymyr Zelensky.

Publié le :

4 mn

Moins de 24 heures après sa nomination comme ministre des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné doit rencontrer samedi 13 janvier le président ukrainien Volodymyr Zelensky pour l’assurer du soutien de la France dans sa guerre contre la Russie. Un premier déplacement officiel pour ce proche d’Emmanuel Macron qui, après avoir été longtemps pressenti pour être la tête de liste de la majorité aux élections européennes, est finalement entré jeudi au gouvernement en remplacement de Catherine Colonna. 

Homme de l’ombre peu connu des Français, il devient ainsi, à 38 ans, le plus jeune ministre des Affaires étrangères de la Ve République. 

Jusqu’ici, Emmanuel Macron avait joué la carte de l’expérience pour décider de ceux qui prendraient la tête de la diplomatie française. Jean-Yves Le Drian possédait un long carnet d’adresses africain et Catherine Colonna pouvait se targuer d’une longue carrière de diplomate – elle avait posé ses valises dans les ambassades du Royaume-Uni, de l’Italie, à l’Unesco, à l’OCDE, et avait connu une première expérience ministérielle (à l’Europe) sous Chirac. Cette fois-ci, le chef de l’État a fait le choix d’un fidèle parmi les fidèles.

Ce Versaillais de naissance s’est engagé en politique très tôt en bataillant notamment contre le contrat première embauche auprès de Sacha Houlié, l’actuel président de la commission des Lois à l’Assemblée. En 2006, il avait rejoint la campagne de Dominique Strauss-Kahn pour les primaires socialistes, perdues face à Ségolène Royal. En 2014, Emmanuel Macron le fait finalement entrer à son cabinet au ministère de l’Économie. Stéphane Séjourné devient ainsi l’un de ses conseillers politiques avant même son élection en 2017. Il est finalement élu député européen sur la liste de la République en Marche en 2019. Il est aujourd’hui patron du parti Renaissance.

Le nouveau Premier ministre, Gabriel Attal, connaît également très bien Stéphane Séjourné : les deux hommes furent un temps pacsés.

Rompu aux questions européennes

Parlant plusieurs langues dont l’Espagnol, pour avoir passé une partie de sa jeunesse en Argentine, Stéphane Séjourné s’illustre par ailleurs au Parlement européen à la tête du groupe centriste « Renew » – l’une des trois forces qui composent la majorité dite « von der Leyen » – depuis octobre 2021.

À ce poste complexe, où il doit fédérer des sensibilités très différentes, il se fait remarquer pour sa fermeté à l’égard du gouvernement du Hongrois Viktor Orban, et s’implique sur certains dossiers majeurs, comme le pacte migration asile et le projet de loi sur la restauration de la nature, relate le journal Les Échos.

Ce poste sera par ailleurs un atout non négligeable à la tête du quai d’Orsay. Depuis cinq ans, il baigne ainsi dans les coulisses de la diplomatie européenne et a régulièrement fréquenté les chefs de gouvernement de sa famille politique, comme le Néerlandais Mark Rutte, le Belge Alexander De Croo, l’Estonienne Kaja Kallas.

Ukraine, Moyen-Orient, Afrique…

Le nouveau chef de la diplomatie française, loué au sein de la majorité pour son « grand sens politique » et ses « grandes capacités d’adaptation », devra être sur tous les fronts, à commencer par l’Ukraine où la guerre fait rage depuis deux ans. Le cap ne devrait pas changer, la France se présentant comme un soutien indéfectible à Kiev pour mettre en échec la Russie, malgré un enlisement sur le terrain.

« Depuis près de deux ans, l’Ukraine est en première ligne pour défendre sa souveraineté et assurer la sécurité de l’Europe. L’aide de la France s’inscrit dans la durée. C’est ce que je suis venu dire à Kiev pour mon premier déplacement », a déclaré le ministre, dans un message publié sur X.


Stéphane Séjourné devra aussi poursuivre les efforts de sa prédécesseuse au Proche-Orient pour empêcher une extension du conflit entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas, en particulier au Liban, où le Hezbollah bénéficie de l’appui de l’Iran.

Après un soutien appuyé à Israël victime, le 7 octobre, de massacres perpétrés par le Hamas, la France a durci le ton, réclamant avec insistance de cesser les bombardements sur Gaza qui tuent de « trop nombreux » civils palestiniens, alors que trois Français sont toujours portés disparus, probablement otages du Hamas à Gaza.

En parallèle, la diplomatie française a les yeux rivés sur l’Iran et son programme nucléaire. Les Occidentaux redoutent que Téhéran ne parvienne à se doter de l’arme nucléaire. Même si la France s’en défend, le travail de négociations avec l’Iran est d’autant plus difficile que Paris œuvre en coulisses à faire libérer quatre Français considérés comme des « otages d’État ».

Stéphane Séjourné devra aussi s’atteler à dérouler une nouvelle diplomatie française en Afrique, après le départ forcé des troupes françaises du Sahel, où elles luttaient contre l’islamisme radical.

Avec AFP

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *