in ,

Voici 5 aliments à éviter pour le bien de votre cerveau

aliments à éviter pour le bien de votre cerveau

La Dre Uma Naido, psychiatre nutrionniste à la Harvard Medical School, directrice du service de psychiatrie nutritionnelle au Massachusetts General Hospital et auteure du livre « This Is Your Brain on Food » a donné une liste de 5 aliments bénéfiques pour le cerveau.

Et pour lutter au maximum contre l’inflammation l’inflammation et promouvoir la santé du cerveau, la Dre essaie également de limiter la consommation de certains aliments qui peuvent avoir un effet négatif sur le cerveau.

Voici 5 aliments qu’elle essaie d’éviter ou de réduire:

Les glucides à indice glycémique élevé

Les glucides à IG élevé comprennent les pommes de terre, le pain blanc et le riz blanc. Le miel et les pains complets sont des aliments à IG moyen. Les aliments à faible IG comprennent les légumes verts, la plupart des fruits, les carottes crues, les haricots rouges, les pois chiches et les lentilles.

Les sucres raffinés et ajoutés

Le cerveau utilise de l’énergie sous forme de glucose, une forme de sucre, pour alimenter les activités cellulaires. Cependant, un régime riche en sucre peut entraîner un excès de glucose dans le cerveau, ce que des études ont lié à des troubles de la mémoire et à une moindre plasticité de l’hippocampe, la partie du cerveau contrôlant la mémoire. Pour les femmes, il est recommandé de ne pas dépasser 25 grammes de sucre ajouté par jour et pas plus de 36 grammes de sucre ajouté par jour pour les hommes.

Les nitrates

Les nitrates sont utilisés pour conserver et pour donner une couleur rose à la charcuterie comme le jambon, les saucisses et le saucisson.

Cependant, une étude suggère même que les nitrates peuvent altérer les bactéries intestinales de manière à provoquer des troubles bipolaires.

Si vous ne pouvez tout simplement pas vivre sans jambon ou sans lardons, recherchez ceux qui ne contiennent pas nitrates. Certes, ils n’auront pas la couleur rose attrayante, mais cela ne changera rien à leur goût.

Les aliments frits

Une étude portant sur 18 080 personnes a révélé qu’un régime riche en aliments frits était lié à des scores plus faibles d’apprentissage et de mémoire. Ces aliments entraînent une inflammation, ce qui peut endommager les vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau en sang.

L’alcool

Archana Singh-Manoux, enseignante et directrice de l’Institut français de la santé et de la recherche médicale, et ses collègues ont suivi 9 087 personnes sur 23 ans pour voir comprendre le rôle de l’alcool sur la démence.

En 2018, dans le British Medical Journal, ils ont rapporté que les personnes qui s’étaient abstenues complètement d’alcool ou qui consommaient plus de 14 verres par semaine avaient un risque plus élevé de démence par rapport à celles qui en buvaient occasionnellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.