On s’en doutait, c’est confirmé: recevoir un « cocktail » de vaccins différents protège plus efficacement contre le Covid-19.

On sait que leur efficacité diminue avec le temps, surtout chez les plus âgés, et que les variants les plus contagieux leur résistent mieux. Mais bonne nouvelle: pratiquer une vaccination dite « hérérologue », avec des doses de vaccins différents, protège mieux qu’en conservant le même produit.

 

Une combinaison obtenu presque par hasard

L’été dernier, trois études avaient déjà conclu à une meilleure immunisation avec un « mix » d’une dose d’AstraZezneca, suivie par une dose de Pfizer. Résultat, une protection plus durable, avec des niveaux d’anticorps neutralisants parfois multipliés par six.

Longtemps supposée plus efficace, cette vaccination dite « hétérologue » restait peu et mal documentée. C’est en partie « grâce » aux mésaventures du vaccin AstraZeneca, suspendu dans de nombreux pays au printemps, que les choses ont pu évoluer.

Rappel des faits: la pharmacovigilance permet de découvrir, en mars, que le vaccin AstraZeneca peut entraîner de rarissimes thromboses atypiques chez les plus jeunes sujets. Rapidement, le vaccin est suspendu pour les moins de 55 ans en France, et dans la plupart des pays européens.

Mais que faire pour les patients ayant déjà reçu une première dose? Les autorités prévoient rapidement de leur administrer une seconde dose d’un autre vaccin – à savoir Pfizer ou Moderna. A l’époque, la Haute Autorité de santé finit par recommander ce choix par défaut, tout en rappelant que l’on dispose de peu, voire pas d’études sur l’efficacité potentielle de ce choix.

Le ministre de la Santé Olivier Véran avait reçu une première dose d’AstraZeneca puis une seconde dose de Moderna. Il a, mardi, reçu sa dose de rappel avec… Pfizer!

Face au variant delta, le vaccin confère toujours une excellente protection contre le Covid-19… mais en baisse. En clair, le risque d’infection, qui était divisé par 10 avec les précédents variants, est diminué de moitié seulement avec delta.

Un vaccin qui reste efficace (mais moins)

Le vaccin diminue toujours fortement le risque de formes graves et la circulation virale, les infections chez les personnes vaccinées étant moins fortes et moins longues.

Mais la protection s’émousse après quelques mois, surtout chez les plus âgés. D’où la nécessité d’une troisième dose, dite « de rappel » ou « boost », au moins pour les plus fragiles dans un premier temps.

Pour les patients ayant reçu deux doses d’AstraZeneca ou une dose de Janssen, la vaccination dite « hétérologue » est automatique pour le « boost »: ces deux vaccins ne sont pas, pour l’heure, autorisés en dose de rappel.

Plusieurs études sont venues conforter cette pratique. L’une d’elles, publiée jeudi dans Nature et menée par les Hospices civils de Lyon et le CHU de Saint-Etienne, a porté sur 13121 personnes.

A minima, elle montre une efficacité deux fois supérieure avec une combinaison AstraZeneca puis Pfizer. Et même une protection meilleure qu’avec deux doses de vaccins à ARN messager: seuls 1% des sujets ont été contaminés par le virus (variant delta) après un schéma vaccinal complet

Les anticorps générés après une vaccination hétérologue sont plus efficaces pour neutraliser les différents variants du SARS- CoV-2, que ceux générés après une vaccination homologue

Pr Stéphane Paul du CHU de Saint-Etienne

La revanche de Moderna?

Pfizer, toujours meilleur? Pas forcément: une seconde étude, menée en Suède et portant sur quelque 100 000 personnes ayant reçu une dose d’AstraZeneca suivie d’une dose d’un vaccin à ARN messager.

Celles ayant reçu AstraZeneca puis Pfizer présentaient un risque d’infection 67% inférieur à celui des personnes non vaccinées.

Mais avec l’association AstraZeneca/Moderna, le risque est réduit de 79% – soit 12 points de mieux qu’avec Pfizer.

En comparaison, deux doses d’AstraZeneca présentaient un risque d’infection diminué de moitié seulement.

Les résultats de cette étude soutiennent l’utilisation de calendriers de vaccination hétérologues comme alternative efficace pour accroître l’immunité de la population contre le Covid-19

Peter Nordström, épidémiologiste à l’université suédoise d’Umeå

Les dernières études montrent déjà que l’efficacité du vaccin Moderna seul (deux doses) est plus durable que celle de deux doses de Pfizer – un fait possiblement lié à la plus forte concentration de Moderna en ARN messager: 100 μg contre 30 μg pour Pfizer.

Une chose est sûre: incapable de produire autant de doses que son rival Pfizer/BioNTech, Moderna avait le premier lancé l’idée d’un vaccin à ARN messager. Et pourrait bien prendre sa revanche avec l’administration des troisièmes doses.

Le laboratoire américain travaille actuellement à une « nouvelle formule » de son vaccin, améliorée pour mieux lutter contre les différents variants, comme l’explique son PDG le Français Stéphane Bancel dans Le Parisien ce mercredi.

D’autres « cocktails » en vue

Depuis la semaine dernière, les Etats-Unis autorisent le vaccin de Moderna pour les doses de rappel. Lundi, l’Agence européenne du médicament (EMA) a à son tour approuvé ce choix:

Nous constatons quelques résultats prometteurs dans des études qui confirment que cette approche suscite, avec certaines combinaisons de vaccins, une réponse immunitaire plus forte que lorsque le même vaccin est utilisé pour une injection supplémentaire

Marco Cavaleri, responsable de la stratégie vaccinale à l’EMA.

Avant d’ajouter que les vaccins à ARN messager administrés en dose de rappel « semblent fonctionner beaucoup mieux » pour stimuler les défenses immunitaires « et sont capables de susciter une réponse immunitaire vraiment forte ».

Enfin, cette stratégie « hétérologue » ou « mixte » ne provoque finalement pas plus d’effets secondaires indésirables que lors d’une vaccination « homologue ». Mais le vaccin Moderna, lui, suscite des effets un peu plus forts que Pfizer: le rappel sera donc administré avec une « demi-dose », sur la base des études réalisées.

D’autres recherches se poursuivent avec différentes combinaisons sur la vaccination hétérologue, et toutes montrent le même résultat dans leurs écrits préliminaires. Et ce n’est pas fini: d’autres vaccins, dont ceux de Novavax, Valneva ou encore Sanofi permettront bientôt d’autres « mélanges ».


0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Choose A Format
Personality quiz
Series of questions that intends to reveal something about the personality
Trivia quiz
Series of questions with right and wrong answers that intends to check knowledge
Poll
Voting to make decisions or determine opinions
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals
List
The Classic Internet Listicles
Countdown
The Classic Internet Countdowns
Open List
Submit your own item and vote up for the best submission
Ranked List
Upvote or downvote to decide the best list item
Meme
Upload your own images to make custom memes
Video
Youtube, Vimeo or Vine Embeds
Audio
Soundcloud or Mixcloud Embeds
Image
Photo or GIF
Gif
GIF format