Récap’ CAN : le Nigeria tranquille, la RD Congo facile, la Côte d’Ivoire est-elle fébrile ?

Récap' CAN : le Nigeria tranquille, la RD Congo facile, la Côte d'Ivoire est-elle fébrile ?

Lors des deux premiers quarts de finale, vendredi, le Nigeria s’est tranquillement imposé face à l’Angola (1-0) et la RD Congo a maîtrisé son sujet pour venir à bout de la Guinée (3-1). Place aux deux autres quarts, samedi, avec le choc entre le Mali et la Côte d’Ivoire, suivi d’un enthousiasmant Cap-Vert – Afrique du Sud.

Publié le :

5 mn

Le programme de la journée (heure de Paris)

18 h : Mali – Côte d’Ivoire : notre direct

21 h : Cap-Vert – Afrique du Sud : notre direct

À lire aussiRetrouvez le tableau de la phase finale

Le joueur à suivre : Franck Kessié

À 27 ans, Franck Kessié est un pilier de l’entrejeu de la Côte d’Ivoire. Et à l’image de son équipe, l’Éléphant a plongé mentalement lors d’un début de CAN compliqué, avant de renaître face au Sénégal en huitièmes de finale. Le joueur, décisif en marquant ses deux penaltys face aux Lions de la Téranga, semble maintenant s’être remis la tête à l’endroit et sera sans doute un atout de poids pour sa sélection samedi face au Mali.

Son portrait :Franck Kessié, symbole d’une équipe de Côte d’Ivoire qui a su relever la tête

Ce qu’il s’est passé hier

Pour une fois, le favori assure : le Nigeria, dernier des favoris de cette CAN 2024, n’a pas tremblé face à l’Angola, équipe « sensation » de cette édition. Dans un match tactique, façon polie de dire qu’on a failli s’ennuyer, Lookman a fait sauter le verrou défensif de l’Angola pour assurer aux Super Eagles une place en demi-finale (1-0).

Les Léopards ont rugi face à la Guinée : le Syli a pris le match par le bon bout en ouvrant le score en premier, mais il ne faut pas s’y tromper : c’est bien la RD Congo qui a maîtrisé son sujet contre des Guinéens dépassés (3-1).

Les Congolais ont renversé le score, avant de prendre le large sur un somptueux coup franc de Masuaku en fin de match. C’est la première fois depuis 2015 que la RDC se qualifie en demi-finale d’une CAN.

En bref

Un Lion quitte la tanière : Karl Toko Ekambi, 31 ans seulement, a annoncé qu’il mettait un terme à sa carrière internationale, après la décevante élimination du Cameroun en huitièmes de finale de la CAN. « Un quatrième chapitre Coupe d’Afrique des nations se referme, la fin d’une histoire. À jamais un Lion indomptable », a-t-il écrit sur Instagram. Vainqueur de la CAN 2017, l’attaquant a inscrit 14 buts en 57 sélections. Il pourra désormais se consacrer à son club d’Al-Ettifaq en Arabie saoudite, sous les ordres de Steven Gerrard, où il a signé pendant la CAN.

Un Éléphant change de camp: le capitaine ivoirien Serge Aurier a signé vendredi son transfert à Galatasaray. Il rejoint le club turc pour combler le récent départ au Bayern Munich du Français Sacha Boey. À 31 ans, Serge Aurier va découvrir son septième club, après Lens, Toulouse, le PSG, Tottenham, Villarreal et Nottingham Forest, où il évoluait depuis 2022. Une belle trajectoire de carrière.

Les arbitres de Sénégal – Côte d’Ivoire sanctionnés ? Les décisions arbitrales durant ce match avaient fait couler beaucoup d’encre, comme Sadio Mané qui échappe miraculeusement à un rouge après avoir « découpé » Sangaré, tandis que les Sénégalais s’insurgent d’un penalty non sifflé après une faute sur Sarr. Le défenseur sénégalais Krépin Diatta n’avait pas mâché ses mots : « Vous nous avez tués, vous êtes des corrompus ! Gardez votre coupe d’Afrique ! (…) Ils ont tué notre compétition. » Et bien selon Sports News Africa, la CAF a écarté toute l’équipe arbitrale pour la fin du tournoi : le Gabonais Pierre Atcho et ses assistants Boris Ditsoga (Gabon) et Carine Atezambong (Cameroun), ainsi que Samir Guezzaz (Maroc) et Mahmoud El Banna (Égypte) à la VAR.

Le JT de la CAN


© France 24

Retrouvez le JT de la CAN tous les soirs de match en direct à 23 h 10 sur France 24

La déclaration du jour

Pour l’entraîneur de la Guinée, Kaba Diawara, son équipe a manqué un moment charnière de la rencontre finalement perdue face à la RD Congo (3-1) : « Il nous a manqué l’efficacité. On a cette balle de 2-1, et je pense que si on la marque ça change tout. Sur le contre, on prend le penalty. Donc à ce moment-là, le mental change et les Congolais prennent l’ascendant. »

L’image du jour

Le gardien guinéen Koné ne peut que dévier le coup franc trompeur de Masuaku dans ses propres filets (but du 3-1) lors du match entre la RD Congo et la Guinée à Abidjan, le 2 février 2024.
Le gardien guinéen Koné ne peut que dévier le coup franc trompeur de Masuaku dans ses propres filets (but du 3-1) lors du match entre la RD Congo et la Guinée à Abidjan, le 2 février 2024. © Themba Hadebe, AP

On joue la 82e minute. La RD Congo a un petit but d’avance face à la Guinée (2-1), avant que Masuaku ne tire un coup franc excentré. Le maître artificier des Léopards fait parler la poudre et propulse une frappe imparable dans la lucarne de Koné, qui ne peut constater que les dégâts et dévier le ballon dans ses propres filets. L’un des plus beaux buts de cette CAN 2024.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *