Récap’ CAN : la RD Congo et la Guinée avancent, la Côte d’Ivoire défie le Sénégal

Récap' CAN : la RD Congo et la Guinée avancent, la Côte d'Ivoire défie le Sénégal

Suite des huitièmes de finale à la CAN 2024 : la Guinée a vaincu son homonyme équatoriale et poursuit sa route en quarts, tout comme la RD Congo, tombeuse de l’Égypte. Place lundi au gros choc des huitièmes : le Sénégal contre la Côte d’Ivoire, le champion d’Afrique contre le pays hôte.

Publié le : Modifié le :

4 mn

Le programme de la journée (heure de Paris)

18 h : Cap-Vert – Mauritanie : notre direct

21 h : Sénégal – Côte d’Ivoire : notre direct

À lire aussiRetrouvez le tableau de la phase finale

L’affiche du jour : Sénégal – Côte d’Ivoire

Trois matches, trois victoires. Le Sénégal a fait parler son rang de champion au premier tour de cette CAN 2024. Il a facilement disposé de la Gambie (3-0), du Cameroun (3-2) et de la Guinée (2-0). En face, la Côte d’Ivoire connait un tournoi compliqué. Le pays hôte s’est imposé lors du match d’ouverture face à la Guinée-Bissau (2-0) mais a ensuite perdu contre le Nigeria (1-0) avant de se faire humilier par la Guinée équatoriale (4-0). 

Bref, un choc de gala entre le champion d’Afrique et le pays hôte !

L’homme à suivre : Emerse Fae

L’Ivoirien Emerse Faé a pris place sur le banc de la Côte d’Ivoire pour assurer l’intérim après l’éviction de Jean-Louis Gasset. À 40 ans, après une honorable carrière de joueur en Ligue 1, le nouvel entraîneur ambitieux des Éléphants s’est imposé comme « un homme de terrain » en tant que coach. Bien qu’il débute à ce poste, celui qui a côtoyé le groupe depuis un an et demi en tant qu’adjoint veut « montrer un autre visage au peuple ivoirien » lundi face au Sénégal.

Son portrait :Emerse Faé, « un homme de terrain » en mission impossible pour la Côte d’Ivoire

Ce qu’il s’est passé hier

Le Syli vainqueur du « Guinéico » : la Guinée n’a pas raté son quart. Le Syli national a obtenu sa place parmi les huit meilleures équipes du tournoi en battant la Guinée équatoriale, pourtant l’une des sensations du premier tour. Il aura fallu un carton rouge, un penalty manqué et les entrées de Guirassy et Naby Keita pour qu’un but à la toute dernière minute du temps additionnel ne libère les hommes de Kaba Diawara.

La RD Congo vient à bout de l’Égypte : au terme d’un match indécis entre deux équipes aux styles diamétralement opposés, la fougue a pris le dessus sur l’expérience. Mais ce fut long et laborieux. Il a fallu attendre le 9e tireur de la séance de penaltys et le raté du gardien égyptien Gabaski pour désigner un vainqueur.

En bref

« Gbin Gbin So » : derrière ce cri primal se cache l’entraînant chant des supporters de la Guinée. Le terme tire son essence du bruit des pas de l’éléphant, animal majestueux et puissant. « Gbin Gbin » évoque le tremblement de la terre à l’approche de cet éléphant. « Gbin Gbin So » symbolise l’arrivée imposante et triomphante du Syli National, faisant vibrer la terre et résonner la fierté guinéenne à chaque match.

La Guinée brise la malédiction : le Syli National n’avait jamais remporté un match à élimination directe dans son histoire. Elle a perdu en huitièmes de finale lors des deux dernières éditions. Sous l’ancienne formule de la CAN, quand les sélections passaient directement en quarts, ils ont perdu quatre matches à ce stade. Pourtant, sur le papier, la meilleure performance de la Guinée dans une CAN reste une 2e place obtenue en 1976. Mais à cette époque, c’était une poule finale qui départageait les quatre finalistes, donc pas de matches à élimination directe.

Comme un air de Côte d’Ivoire : le scénario de la séance de tirs aux buts à rallonge entre la RD Congo et l’Égypte a dû rappeler de bons souvenirs aux supporters ivoiriens présents au stade de San Pedro. Et pour cause : les Éléphants ont remporté leur deux trophées continentaux dans des séances similaires, avec à chaque fois leur gardien –Alain Gouaméné en 1992 et Copa Barry en 2015 – en héros de la nation. Comme Mpasi ce soir qui inscrit le penalty victorieux en tant que 9e tireur de la RD Congo.

Le JT de la CAN

La République Démocratique du Congo bat l'Egypte aux pénalties
La République Démocratique du Congo bat l’Egypte aux pénalties © France24

Retrouvez le JT de la CAN tous les soirs de match en direct à 23 h 10 sur France 24

La déclaration du jour

Emerse Faé, sélectionneur de la Côte d’Ivoire : « La Côte d’Ivoire restera la Côte d’Ivoire, même si nous n’avons pas été performants en phase de groupe. Si nous demandons au Sénégal quelle équipe il souhaite affronter en huitièmes de finale, il choisira une autre équipe que la Côte d’Ivoire qui a occupé la meilleure troisième place. »

L’image du jour

Le coach de la Guinée Kaba Diawara en pleurs au moment de regagner le tunnel après la qualification. Les émotions…

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *