Rachida Dati à la Culture : victoire de la « Sarko connection »

Rachida Dati à la Culture : victoire de la "Sarko connection"

Publié le :

À la une de la presse ce vendredi 12 janvier, la nomination de Rachida Dati au ministère de la Culture, le bombardement par les États-Unis et le Royaume-Uni contre les rebelles Houthis. Les journaux reviennent aussi sur le procès au civil pour fraude contre Donald Trump. En Australie, une femme a remporté le titre de « pelouse la plus moche ».

 Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

À la une de la presse, le nouveau gouvernement français. Les journaux se concentrent sur une femme, la maire Les Républicains du 7e arrondissement de Paris Rachida Dati, nommée au ministère de la Culture. Une nomination surprise, relève Le Parisien qui salue aussi  » le retour de la puncheuse ». L’ancienne garde des Sceaux est réputée pour son franc-parler, elle qui disait en 2021, « En Marche, c’est un parti de quoi ? C’est des traîtres de gauche et des traîtres de droite. » Elle vient donc de franchir le Rubicon, ce que ne manque pas de souligner Libération. Cette annonce est un coup de poignard pour Éric Ciotti, relate le quotidien, car Rachida Dati restait une actrice importante de sa famille politique. Le président les Républicains a annoncé sa volonté d’exclure Rachida Dati du parti.

Alors pourquoi Rachida Dati a-t-elle accepté le poste, elle qui ne cesse de répéter son attachement à la ville de Paris ? Car elle a obtenu la garantie d’Emmanuel Macron qu’aux prochaines élections municipales, elle n’aurait pas de candidat En Marche contre elle, ce que relate Le Monde dans ses colonnes.


Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *