« On est abasourdi » : la réaction des joueurs algériens après le nouveau fiasco à la CAN

"On est abasourdi" : la réaction des joueurs algériens après le nouveau fiasco à la CAN

De notre envoyé spécial à Bouaké – Deux ans après le désastre au Cameroun, l’Algérie a de nouveau été éliminé dès le 1er tour de la CAN après une défaite face à la Mauritanie (1-0). France 24 est allé tendre le micro aux joueurs après le match. Seuls Aïssa Mandi et Ahmed Touba se sont expliqués.

Publié le : Modifié le :

2 mn

Qui pour assumer la piteuse élimination algérienne au 1er tour pour la deuxième Coupe d’Afrique ? Le sélectionneur Djamel Belmadi a bien tenté de trouver les justifications en conférence expliquant que son équipe n’avait pas été réaliste au moment de concrétiser ses occasions.

Au moment de se présenter en zone mixte, les joueurs de l’équipe d’Algérie avaient la tête basse. Sonnés, ils ont préféré passer sans dire un moment. Certains cadres, tels que Riyad Mahrez, Youcef Belaili ou encore Baghdad Bounedjah ont même préféré la porte de derrière pour avoir à se présenter.

Juste après avoir présenté ses excuses au supporter, le défenseur Aïssa Mandi a tenté de trouver les mots devant la presse. Seul le jeune Ahmed Toubaa fait de même

À lire aussiRécap’ CAN : l’Algérie au tapis, à qui le tour ?

 

Aïssa Mandi, défenseur : « C’est une désillusion. C’est un abattement. On est abasourdi par cette sortie de la CAN, si prématurée. On ne s’y attendait pas du tout. On a tout mis en œuvre depuis décembre. On a été une des premières équipes à se préparer pour être le mieux possible physiquement et mentalement pour cette CAN. Malheureusement, ça pas marché aujourd’hui.

On a tiré 20 fois aux buts sur les trois matches. Il y a eu des penalties qui arrivent au mauvais moment. On va garder nos réflexions et on fera les analyses à froid. À chaud comme ça, il faut juste assumer et dire que ce n’est pas ce qu’on voulait faire… Et que l’avenir sera meilleur.

On a l’impression que quoi qu’on fasse, ça ne marche pas. On peut tirer 25 fois, il y a toujours quelque chose : une main, un pied, un poteau, un penalty non sifflé… On a tout tenté et on a tout laissé sur le terrain pour se qualifier, ou au moins égaliser, mais ça n’a pas marché.

On se sent capable de faire beaucoup mieux mais malheureusement ça ne marche pas, c’est comme ça. C’est le football. »

 

Ahmed Touba, défenseur : « On a ressenti beaucoup de peine, de la tristesse… On avait des objectifs et on ne l’a pas fait. Ca fait deux ans que je suis dans le groupe, et qu’on soit sur le terrain ou sur le banc, on est tous concernés. On est tous tristes. Ce n’est la  responsabilité de personne, c’est celle de tout le monde. C’est à nous de nous bouger. »

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *