in

VIDEO. “Jedï”, chien pisteur de la gendarmerie de Montauban décoré pour ses brillants états de service

l’essentiel
À l’occasion de la cérémonie d’hommage au héros de la gendarmerie à la caserne de la Hire à Montauban, le colonel Hervé Jaillot a décoré Jedï. Ce chien pisteur a retrouvé 33 personnes depuis 2016.

Devant la stèle et le drapeau tricolore de la caserne de la Hire à Montauban, les hommes du colonel Hervé Jaillot, commandant en second du groupement de gendarmerie de Tarn-et-Garonne, avaient préparé au cordeau la cérémonie en hommage aux héros de la gendarmerie, ce mercredi 16 février. C’est l’OAPJ (officier adjoint de police judiciaire) du groupement, le commandant Thierry Vincent, sabre au clair, qui a ouvert le ban en présence du président du conseil départemental, Michel Weill, de la maire de Montauban, Brigitte Barèges, et de la préfète Chantal Mauchet. Cette dernière a rappelé en lisant un message du ministre de l’Intérieur Gérald Darmain les noms des trois gendarmes décédés en 2021 durant leur service : « Jennifer Bonnet, Gaëtan Binet et Claude Ruocco ».

Elle a retrouvé 33 personnes

Cette cérémonie solennelle a été aussi l’occasion d’honorer deux personnels du groupement. Parmi eux, l’un d’eux n’est pas passé inaperçu (1). Tenu en laisse par son maître, Jedï a dû mal à tenir assise face aux officiels. Cette chienne, un berger allemand gris de 8 ans, est entrée dans la gendarmerie en 2015 après avoir été recrutée par le centre national d’instruction cynophile de la gendarmerie (CNICG). Depuis, ce chien pisteur, l’un des deux canins de l’équipe cynophile de la gendarmerie de Montauban, n’a pas chômé avec son binôme l’adjudant Sylvain Bauville. « En cinq ans, elle a été engagée dans 163 pistages sur la région », confirme son maître. Elle a ainsi permis de retrouver « 33 personnes dont 14 en vie et cinq malfaiteurs ».

L’an passé, le binôme s’est particulièrement illustré en sauvant en avril, un enfant de deux ans égaré en pleine forêt près de Rieupeyroux, en Aveyron, et une septuagénaire également en rase campagne entre la vie et la mort près du Viaur à Camboulazet (12). Une carrière bien remplie qui touche bientôt à sa fin qui a valu à Jedï les honneurs en recevant du colonel Jaillot la médaille de bronze de la défense nationale à titre exceptionnel. « Il faut bien se rendre compte, certifie l’adjudant Sylvain Bauville, l’engagement physique d’un chien pisteur lorsqu’il est en action. » L’animal, en effet, est en apnée lorsqu’il cherche la trace d’une personne, il respire une fois sur deux. « Un kilomètre de pistage, c’est comme l’équivalent de 10 km de footing », assure le maître-chien qui souhaite conserver sa chienne lorsque celle-ci sera réformée par le service vétérinaire. « C’est comme un membre de la famille, on veut tous garder nos chiens après… », lâche avec le sourire Sylvain sous le regard de son épouse et de son nouveau-né venus à assister à la cérémonie.

Médaille d’or pour le gendarme

Également honoré, le gendarme Florian Gaillardot a reçu la médaille d’or de la défense nationale avec étoile bronze pour avoir le 1er décembre 2018 alors qu’il était dans l’escadron de Gueret, fait face, place de l’Étoile à Paris lors des manifestations des Gilets jaunes, a à un groupe d’individus violents. Il a aussi avec l’appui d’un engin du génie réduit des barricades et s’est emparé de la place Saint-Augustin.

Source: https://www.ladepeche.fr/2022/02/17/video-jedi-chien-pisteur-de-la-gendarmerie-de-montauban-decore-pour-ses-brillants-etats-de-service-10117125.php

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.