Toulouse : « On découvre une fois ou deux par semaine des personnes mortes seules à leur domicile »


l’essentiel
Le professeur Vincent Bounes, patron du Samu de Haut-Garonne, et ses équipes sont extrêmement sollicités par des familles inquiètes parce qu’elles n’ont plus de nouvelles d’un proche isolé. Neuf fois sur dix, il s’agit d’une fausse alerte mais il n’est pas rare que les soignants découvrent des corps inanimés parfois depuis plusieurs semaines voire plusieurs semaines.

Le Samu est-il beaucoup sollicité par des familles qui s’inquiètent pour un proche ?

C’est notre quotidien. On reçoit beaucoup d’appels de personnes qui s’inquiètent de ne plus avoir de nouvelles d’un frère, d’une sœur ou d’un oncle. Nous en recevons une dizaine par jour. On envoie systématiquement une ambulance. Neuf fois sur dix, ce sont des malentendus. Soit la personne a mal raccroché le téléphone, soit s’est absentée, ou bien encore est tout simplement en froid avec une partie de ses proches. Pour le reste, cela peut être des pathologies médicales assez sévère. On traite beaucoup de personnes qui ont chuté et qui n’arrivent pas à se relever. Et puis, il y a pas mal de fractures, d’AVC… On doit aussi s’occuper de gens dans un état de santé précaire souffrant du syndrome de Diogène. Souvent, la difficulté pour nous, c’est de les convaincre de nous suivre à l’hôpital parce qu’elles ne se rendent pas toujours compte de la gravité de leurs pathologies.

Et pour ce qui concerne la découverte de personnes seules mortes à domicile, qu’en est-il ?

En moyenne, environ un ou deux décès par semaine. Des morts survenues quelques heures avant voire au maximum quelques jours. Au-delà, c’est beaucoup plus rare en général un ou deux par mois… Tout simplement parce qu’une semaine après le décès, les odeurs sont très fortes. Souvent les gens nous alertent parce qu’ils sentent ces odeurs qui émanent de chez leur voisin.

Comment expliquez-vous ces découvertes macabres assez tardives ?

C’est dû à l’isolement social. Cela n’a rien d’étonnant dans une aussi grande ville que Toulouse. À la campagne, on fait plus attention à son environnement direct. Ce genre de situation est donc beaucoup plus rare dans les villages.

Durant le pic de la pandémie, vos équipes ont-elles trouvé plus de personnes mortes à domicile ?

Non, il n’y a pas eu une envolée des cas.,

Source: https://www.ladepeche.fr/2022/02/15/toulouse-on-decouvre-une-fois-ou-deux-par-semaine-des-personnes-mortes-seules-a-leur-domicile-10112049.php


Commentaires

Commentaires

Choose A Format
Personality quiz
Series of questions that intends to reveal something about the personality
Trivia quiz
Series of questions with right and wrong answers that intends to check knowledge
Poll
Voting to make decisions or determine opinions
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals
List
The Classic Internet Listicles
Countdown
The Classic Internet Countdowns
Open List
Submit your own item and vote up for the best submission
Ranked List
Upvote or downvote to decide the best list item
Meme
Upload your own images to make custom memes
Video
Youtube and Vimeo Embeds
Audio
Soundcloud or Mixcloud Embeds
Image
Photo or GIF
Gif
GIF format