Procès Lelandais : La petite Maëlys a pu survivre un temps aux coups portés par l’accusé


Maëlys

La petite Maëlys a pu survivre un temps après avoir reçu plusieurs coups très violents portés par Nordahl Lelandais même si son pouls n’était plus perceptible, a estimé jeudi un expert légiste au procès de l’ancien militaire. « L’hypothèse d’un décès immédiat me paraît très peu probable », a dit le docteur Michel Mazevet, relatant par visioconférence comment le corps de la fillette, réduit à l’état de squelette partiel, a été récupéré, six mois après les faits, à l’intérieur d’une « cavité » dans une forêt en Chartreuse, et autopsié.

L’expert a longuement détaillé, photos à l’appui, la reconstitution des faits opérée en présence de l’accusé un an après la disparition de la fillette de huit ans lors d’un mariage en Isère. Nordahl Lelandais, qui dit l’avoir tuée « involontairement », a dans un premier temps affirmé avoir porté un seul coup de poing circulaire très violent à l’enfant, assise à sa droite dans la voiture, avant de se raviser et de parler de plusieurs coups. Il a également déclaré avoir pris le pouls de la fillette après un intervalle, sans rien percevoir et n’avoir pas tenté de la réanimer. Selon le Dr Mazevet, ces affirmations sont compatibles avec les données relevées lors de l’autopsie, qui a établi que la petite fille a subi une fracture au niveau des os propres du nez et deux à une mandibule. Elle a pu succomber aux lésions neurologiques provoquées par ces coups, a-t-il estimé. En revanche, une hémorragie ou une obstruction des voies respiratoires lui apparaissent comme des hypothèses moins plausibles.

« On ne peut donc pas exclure que Maëlys soit décédée 30 ou 40 mn plus tard ? », l’interroge le procureur général Jacques Dallest. « On ne peut pas l’exclure », répond l’expert. Ce « délai de survie » est toutefois difficile à « quantifier », selon lui. Il est « tout à fait possible » que Lelandais, tentant de prendre le pouls carotidien de la fillette après avoir constaté qu’elle était inconsciente, n’ait pas réussi à le percevoir en raison de la « chute tensionnelle très importante » qu’elle connaissait à ce moment, relève-t-il encore. Interrogé sur le degré de « souffrance physique » que Maëlys avait pu ressentir à ce moment, il a déclaré ne pas être en mesure de l’apprécier « car il peut y avoir une perte de connaissance ». Les « trois fractures osseuses », en revanche sont « douloureuses » si l’enfant était consciente, a-t-il souligné. Interrogé sur d’éventuelles violences sexuelles qu’aurait pu subir l’enfant, il a souligné que l’état très dégradé du corps ne permettait pas « d’affirmer ni d’infirmer la survenue de ce type de violence ».

Source: https://www.ladepeche.fr/2022/02/10/proces-lelandais-maelys-a-pu-survivre-un-temps-aux-coups-portes-par-laccuse-selon-un-expert-legiste-10102245.php


Commentaires

Commentaires

Choose A Format
Personality quiz
Series of questions that intends to reveal something about the personality
Trivia quiz
Series of questions with right and wrong answers that intends to check knowledge
Poll
Voting to make decisions or determine opinions
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals
List
The Classic Internet Listicles
Countdown
The Classic Internet Countdowns
Open List
Submit your own item and vote up for the best submission
Ranked List
Upvote or downvote to decide the best list item
Meme
Upload your own images to make custom memes
Video
Youtube and Vimeo Embeds
Audio
Soundcloud or Mixcloud Embeds
Image
Photo or GIF
Gif
GIF format