in

Présidentielle : ce que proposent les candidats contre la hausse des prix des carburants

Élément central qui pèse sur le pouvoir d’achat des ménages, le prix des carburants, qui a connu des hausses de prix historiques ces dernières semaines, a mobilisé les candidats à l’élection présidentielle qui, tous, ont fait des propositions pour alléger la facture que paient les Français à la pompe.

Pour Jean-Luc Mélenchon, le salut ne peut venir que par le blocage des prix. Le candidat de la France insoumise promet de prendre une « loi d’urgence sociale » pour bloquer les prix sur les produits de première nécessité, de l’alimentation au gaz en passant par l’électricité et, donc, les carburants.

Le candidat communiste Fabien Roussel propose de revenir à la taxe flottante sur les carburants, déjà expérimentée sous Lionel Jospin, dont il a évalué le coût à 15 milliards d’euros. Il propose aussi une prime à la conversion de 10 000 euros pour que les propriétaires puissent changer de voiture.

Considérant l’énergie comme « un bien de première nécessité », la candidate socialiste Anne Hidalgo propose de baisser la TVA sur les carburants « en cas de flambée du prix à la pompe. »

Yannick Jadot, candidat écologiste, refuse, lui, d’envisager une baisse des taxes. Il préfère étendre et revaloriser le chèque énergie : « 6 millions de ménages français percevront un chèque énergie de 400 € [qui] pourra être utilisé pour payer toutes les dépenses énergétiques, et notamment les dépenses de carburant. »

À droite, Valérie Pécresse ne veut pas non plus baisser les taxes. Souhaitant revaloriser les salaires et espérant une baisse des prix, la candidate LR propose de relever le plafond du forfait kilométrique pris en charge par certains employeurs à hauteur de 50 %.

Marine Le Pen, elle, est au contraire tout à fait favorable à une baisse de la TVA à 5,5 % sur les carburants et l’énergie. La candidate du RN a calculé que sa mesure permettrait de faire baisser de 8 euros le prix d’un plein de 40 litres.

Enfin, Eric Zemmour, comme Valérie Pécresse, veut que les entreprises « remboursent 50 % des frais de carburant de leurs salariés pour les trajets domicile-travail. »

Source: https://www.ladepeche.fr/2022/02/17/presidentielle-ce-que-proposent-les-candidats-contre-la-hausse-des-prix-des-carburants-10116679.php

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.