in

Nantes : pour attirer la lycéenne, le tueur lui a demandé de l’aider à porter un carton

Lors de sa conférence de presse, le procureur de la république a livré les détails sur l’enquête de la lycéenne retrouvée assassinée dans une maison en réfection à Nantes.

Lors de sa garde à vue, François Vergniaud a expliqué être venu une première fois à Nantes faire du repérage rue Adolphe-Moitié.

Puis, le 20 août, l’homme de 46 ans est revenu chercher un logement, plutôt désaffecté, pour pouvoir passer à l’acte. Une fois le lieu trouvé, il est descendu dans la rue à la recherche d’une proie.

C’est à ce moment là qu’il a croisé la lycéenne, sortie de chez elle pour aller chercher un colis.

Pour l’attirer dans la maison abandonnée, il lui a demandé de l’aider à porter un carton. Le même mode opératoire lors de ses 13 viols et tentatives de viol à Poitiers.

François Vergniaud l’a fait monter au 2ème étage où il l’a violée. Puis, pour la faire taire, il l’a étranglée à mort avec un câble en plastique.

Il est retourné dans son véhicule chercher une bouteille d’eau de javel et des allumettes pour faire disparaître les preuves et incendier le logement. Il a fait deux allers-retours.

Rapidement, l’enquête de voisinage a porté ses fruits. Des voisins avaient vu le suspect faire plusieurs allers-retours le jour des faits entre l’immeuble du 3, rue Adolphe-Moitié et une voiture garée à proximité.

Un véhicule correspondant à ce signalement a été verbalisé le jour même pour stationnement irrégulier. Le profil de son propriétaire a retenu l’attention des policiers au-delà de leurs espérances. En effet, cet homme avait été condamné en décembre 2005 à 18 ans de réclusion criminelle pour une série de viols.

Laisser un commentaire

Written by BuzziDay