in

Marine Boisseranc , 20 ans, tuée de 12 coups de couteau en 2005 : la piste d’un couple de tueurs d’enfant

Marine Boisseranc , 20 Ans, Tuée De 12 Coups De Couteau En 2005 : La Piste D'Un Couple De Tueurs D'Enfant

Marine Boisseranc, 20 ans, avait été retrouvée tuée de 12 coups de couteau dans sa maison à Chazay-d’Azergues, dans le Rhône, le 11 octobre 2005.

C’est sont père Eric Boisseranc qui a fait la macabre découverte en rentrant chez lui.

Malgré les vastes investigations effectuées dans cette affaire, cette dernière reste non élucidée.

Mais les enquêteurs ont une nouvelles piste : celle de Stéphane Moitoiret et de Noëlla Hégo, tous les deux condamnés pour le meurtre de Valentin.

Cet enfant, âgé 11 ans, avait été retrouvé lardé de 44 coups de couteau en juillet 2008 à Lagnieu, dans l’Ain.

Stéphane Moitoiret a été condamné en 2013 à 30 ans de réclusion criminelle pour assassinat tandis que Noëlla Hégo, son ex-compagne, a écopé de 5 ans de prison dont un avec sursis pour non-assistance en danger et tentative d’enlèvement d’un autre enfant.

Selon les nouvelles informations dont disposeraient les enquêteurs, le couple aurait été vu à Chazay-d’Azergues à deux reprises le 11 octobre 2005, soit le jour du meurtre de Marine Boisseranc.

Marine Boisseranc , 20 Ans, Tuée De 12 Coups De Couteau En 2005 : La Piste D'Un Couple De Tueurs D'Enfant

En décembre 2020, un retraité a déclaré avoir croisé le couple le jour du meurtre, à quelques mètres de la maison de la victime. Quelques jours plus tard, une enseignante fait une déclaration similaire aux enquêteurs.

Un appel à témoins a été lancé.

Ce couple se déplaçait à vélo, ils arrivaient en général en fin de journée dans les villages. Stéphane Moitoiret prenait contact soit avec un élu, soit un représentant de la paroisse soit chez l’habitant. Ils se présentaient comme pélerins et demandaient à être hébergés pour une ou plusieurs nuitées.

Si vous avez hébergé le couple Stéphane Moitoiret et Noëlla Hego sur votre commune en 2005, vous pouvez joindre l’OCRV (office central de répression des violences aux personnes) par mail à l’adresse [email protected]

La Direction Centrale de la Police Judiciaire nous demande de diffuser cet appel à témoin dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de Marine Boisseranc en 2005

Publiée par Pascale Bay Lalanne sur Samedi 13 mars 2021

 

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Loading…

0