Nouvelles

Keeley, 20 ans, violée et tuée par son «ami de confiance» qui la raccompagnait chez elle

Le procès de Wesley Street, 20 ans, s’est ouvert cette semaine devant une Cour de Justice.

Le soir du 19 septembre dernier, Keeley Bunker, 20 ans, s’était rendue à un concert de rap à Birmingham, au Royaume-Uni.

Elle avait ensuite pris un taxi pour rentrer à Tamworth avec des amis.

L’un d’eux lui avait proposé de dormir chez lui pour le reste de la nuit, en lui suggérant de rentrer à pied demain matin car le quartier était dangereux.

Mais Keeley avait refusé car elle était fatiguée et elle voulait dormir dans son propre lit. Elle a dit à son ami que Wesley Streete, son «ami de confiance» allait la raccompagner jusqu’à chez elle : « J’ai Wes, Wes vit près de chez moi, Wes va me raccompagner, tout ira bien » avait-elle lancé.

Le jeune homme l’a ensuite violée et tuée.

Inquiet de ne pas la voir à son domicile le lendemain, son oncle s’est mis à la chercher partout.

Il a découvert le corps sans vie de Keeley allongée face contre terre dans le parc de Tamworth par son oncle.

Interrogé par la police, Wesley Streete avait expliqué qu’il l’avait raccompagnée jusqu’à une cabine téléphonique près de chez lui et que là, ils s’étaient séparés. Mais la vidéosurveillance a montré que c’était complètement faux.

Le verdict sera connu dans quelques jours. L’accusé risque la prison à vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer