in

Inondations dans le Couserans : la prévention, priorité du syndicat de rivières

l’essentiel
Après les inondations du début d’année dans le Couserans, la prévention est au cœur du plan de gestion du Syndicat de rivières Salat-Volp. Des actions vont être menées.

Les inondations qui ont marqué ce début d’année en Couserans (et ailleurs en Ariège) ont été au cœur des échanges des élus composant le Syndicat de rivières Salat-Volp en réunion pour tracer les grandes lignes 2022.

A lire aussi :
VIDEO. Un couple sauvé de la noyade par les gendarmes en Ariège : “J’ai cru mourir”

« L’année sera riche pour notre syndicat, projette son président Daniel Artaud, puisque nous sommes en plein renouvellement de notre plan de gestion 2022-2027. » Un plan qui déclinera en actions sur le terrain les grandes orientations du syndicat.

A lire aussi :
Pourquoi les inondations ont été moins graves qu’en 1977 à Saint-Girons

« Notre principal objectif est de mener à bien notre Papi (programme d’actions pour la prévention des inondations) d’intention débuté en 2021 et que nous allons poursuivre jusqu’en 2023, », fixe le président. Désormais ce Papi d’intention va entrer dans une phase plus opérationnelle. Issue de la Loi Gemapi (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations) la compétence en est exercée par la communauté de communes qui en a « confié la délégation au syndicat qui en a la gestion ».

« L’objectif premier est de favoriser le bon écoulement des eaux. »

La restauration et la pose de repères de crues, la modélisation des crues en aval de Saint-Girons, l’étude d’un système de prévision des crues font partie des trente-trois actions inscrites au cœur du programme pour une meilleure prévention des risques d’inondations, que complètent d’importants travaux d’entretien des rivières.

En matière de gestion des milieux, le syndicat programme une série d’interventions comme « l’entretien de la végétation, le traitement des bancs alluvionnaires pour résorber les amoncellements de cailloux. L’objectif premier est de favoriser le bon écoulement des eaux, et ainsi lutter contre les inondations. »

Le syndicat de rivières mène aussi une réflexion sur la gestion et l’entretien des zones humides. « Agissant comme une éponge, elles ont une utilité importante en absorbant les fortes pluies. Inversement, en période de sécheresse, elles ont un effet de restitution. Sans oublier leur importance pour la biodiversité. »

Un ensemble d’actions aux enjeux forts. « Il s’agit d’améliorer au maximum les capacités de notre territoire à avoir des cours d’eau beaucoup plus sereins, d’améliorer la prise en compte écologique mais aussi la qualité des eaux. »

Le dernier bulletin du syndicat, à retrouver en mairie ou à la communauté de communes mais également sur son site internet, parcourt ces informations. « Nous sommes dans un monde de communication, admet Daniel Artaud. Il est normal que le grand public sache comment est utilisé son impôt, étant entendu que les financements de notre syndicat proviennent en grande partie de la taxe Gemapi, pour la réalisation de ces services d’intérêt général. »

Source: https://www.ladepeche.fr/2022/02/10/inondations-dans-le-couserans-la-prevention-priorite-du-syndicat-de-rivieres-10102140.php

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.