Hautes-Pyrénées : trois adolescents suspectés d’avoir saccagé le TGV Tarbes-Paris


l’essentiel
Trois adolescents sont suspectés de faits de vandalisme commis dans un TGV à destination de Paris, lundi en gare de Tarbes. Si les dégâts matériels n’ont pas encore été chiffrés, la SNCF a porté plainte.

Un acte gratuit, dont les voyageurs et la SNCF ont subi les conséquences. Lundi 7 février, un TGV à destination de Paris n’a pu quitter la gare de Tarbes à l’heure, au grand désarroi des passagers. En cause : des actes de vandalisme commis dans le train quelques heures avant le départ, et dont trois adolescents sont suspectés d’être les auteurs.

Vers quatre heures du matin, les jeunes de 17 ans sont aperçus par un agent de la SNCF en train d’asséner de violents coups de pied dans la porte vitrée de l’entrée de la gare de Tarbes. La police est alertée et les adolescents, toujours sur place, sont rapidement interpellés puis placés en garde à vue au commissariat.

Indices sur rail

En gare, les policiers constatent les dégâts. Si les adolescents ont laissé les traces de leurs chaussures sur la baie vitrée, sans parvenir à la briser, les agents de police craignent que les dégradations perpétrées sur la porte d’entrée ne soient pas leurs seuls méfaits.

Car les forces de l’ordre remarquent un brise-vitre jeté sur les rails, équipement de sécurité normalement à disposition des voyageurs et des agents de la SNCF, et initialement placé dans des boîtiers vitrés à l’intérieur des trains. Un second brise-vitre est retrouvé sur le quai de la voie D, aux abords d’un TGV en attente. Et lorsque les policiers pénètrent dans le train, c’est le carnage.

Coûteux préjudice

Dans les wagons, des sièges éventrés. Le sol du wagon-restaurant est trempé par des litres d’eau, provenant des bouteilles subtilisées dans le bar avant d’être déversées. Les caissons vitrés qui contenaient les brises-vitre sont cassés. Plus grave encore, un boîtier électrique situé dans la salle des machines est endommagé.

Des dégâts réparés en urgence par les agents de la SNCF afin que le train puisse tout de même partir. « Outre les dommages matériels que nous n’avons pas encore chiffrés, nous devons indemniser les voyageurs pour le retard subi », indique Patrice Aiello, responsable des relations presse SNCF pour la région Occitanie. Et d’ajouter que la SNCF a déposé plainte.

De leur côté, les adolescents interrogés par la police nient les faits. Selon eux, les dégradations auraient été commises par quelqu’un d’autre. L’enquête est toujours en cours.
 

Source: https://www.ladepeche.fr/2022/02/10/hautes-pyrenees-trois-adolescents-suspectes-davoir-saccage-le-tgv-tarbes-paris-10101714.php


Commentaires

Commentaires

Choose A Format
Personality quiz
Series of questions that intends to reveal something about the personality
Trivia quiz
Series of questions with right and wrong answers that intends to check knowledge
Poll
Voting to make decisions or determine opinions
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals
List
The Classic Internet Listicles
Countdown
The Classic Internet Countdowns
Open List
Submit your own item and vote up for the best submission
Ranked List
Upvote or downvote to decide the best list item
Meme
Upload your own images to make custom memes
Video
Youtube and Vimeo Embeds
Audio
Soundcloud or Mixcloud Embeds
Image
Photo or GIF
Gif
GIF format