Hautes-Pyrénées : ces pêcheurs innovent face aux ravages des espèces invasives


l’essentiel
Éric Andos et Jérôme Mayoux, deux carpistes de la vallée des Gaves, lassés de se faire voler leurs appâts, ont mis au point et breveté un système écoresponsable. Ils ont même lancé leur marque.

Même chez les pêcheurs, la patience atteint toujours ses limites. Jérôme Mayoux et Eric Andos, carpistes de la vallée des Gaves l’ont éprouvé. Mais plutôt que de sombrer dans l’agacement, le duo a fait émerger une réponse. « On a cherché une solution face aux espèces invasives, pour pêcher plus sereinement, expliquent ces passionnés. Parce quand vous vous retrouvez avec plus rien au bout du fil toutes les quinze minutes, sur une semaine de pêche, on en a vite ras-le-bol. »
Dans le viseur des pêcheurs bigourdans, écrevisses, poissons-chats, crabes, gobies, qui pullulent dans les étendues d’eau du Sud-Ouest, de France et d’Europe. « Ces espèces ont toujours existé mais depuis deux ans, avec le réchauffement climatique, elles prolifèrent. Il y en a même de nouvelles comme les tortues de Floride. Les écrevisses californiennes ont ainsi décimé les endémiques. »

Pour protéger ses bouillettes, ces appâts à base de farine et aux senteurs parfois exotiques dont raffolent les carpes, le duo dessine une capsule, la modélise puis la teste, grandeur nature, avant de la breveter. « Comme ça s’est révélé super efficace, on s’est dit pourquoi ne pas la commercialiser. » Indépendant dans la modélisation 3D, Jérôme Mayoux se plonge à fond dans ce projet ; Eric Andos, chef de poste en sécurité incendie à La Mongie, le relaie sur ses temps libres. Le duo se met à l’eau, lançant la société Serial No Killer. Du prototype initial sont désormais produites des centaines d’Antikreu, dans une usine toulousaine. « On a voulu une solution simple, réutilisable, mais surtout biodégradable. Quand on voit le plomb par exemple, on se rend compte que la pêche impacte le milieu aquatique, même si l’on relâche nos prises. On a voulu notre capsule en matière végétale, à base d’amidon de maïs, d’orge et de blé. On ne voulait pas polluer l’eau dans laquelle on remet les poissons. »

Lever de nouveaux marchés

La première année de l’entreprise est plombée par le covid, mais les retours des premiers clients qui se fournissent en ligne sont positifs. « On n’a pêché la carpe que sur une demi-année » regrettent les créateurs. Désormais, en même temps qu’ils développent de nouveaux dispositifs biosourcés qui pourraient déboucher sur de nouveaux brevets, Jérôme et Eric, soutenus par EDF une Rivière un territoire ou la région Occitanie, tentent de faire mordre de gros poissons, à savoir les chaînes de magasins de pêche. « On est convaincu de ce produit, totalement inoffensif pour les carpes et leur milieu. Cela ne nuit pas à la pêche, ni en son efficacité, puisque les arômes passent à travers l’alvéole et la variété de couleurs (avec des colorants naturels) et de gabarits permet de s’adapter à chaque spot et à chaque pêcheur. » Tout en ne modérant ni la curiosité, ni l’appétit des carpes.

www.serialnk.com

Source: https://www.ladepeche.fr/2022/02/10/hautes-pyrenees-ces-pecheurs-innovent-face-aux-ravages-des-especes-invasives-10101880.php


Commentaires

Commentaires

Choose A Format
Personality quiz
Series of questions that intends to reveal something about the personality
Trivia quiz
Series of questions with right and wrong answers that intends to check knowledge
Poll
Voting to make decisions or determine opinions
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals
List
The Classic Internet Listicles
Countdown
The Classic Internet Countdowns
Open List
Submit your own item and vote up for the best submission
Ranked List
Upvote or downvote to decide the best list item
Meme
Upload your own images to make custom memes
Video
Youtube and Vimeo Embeds
Audio
Soundcloud or Mixcloud Embeds
Image
Photo or GIF
Gif
GIF format