in

Grenoble: Jean Castex hué et insulté lors de son déplacement dans le quartier de la Villeneuve

Jean Castex
Jean Castex

Alors qu’il était en déplacement à Grenoble (Isère), accompagné du ministre de la Santé, Olivier Véran, et du maire de la ville, Éric Piolle, le Premier ministre, Jean Castex, a été menacé par des habitants, ce samedi 29 janvier.

Venu assister à une réunion ministérielle sur les actions menées en faveur de la ville, la visite du chef du gouvernement s’est en effet faite dans une ambiance hostile.

Alors qu’il traversait les arcades du quartier prioritaire de La Villeneuve, à cheval entre Grenoble et la commune d’Échirolles, dans la foule, Jean Castex a pu entendre des mots comme «Assassin» ou encore «honte de la République».

Selon Le Parisien, les habitants et les associations étaient notamment en colère car ils sont opposés à la démolition de logements sociaux. Des militants de l’association Droit au logement38 (DAL38) ont ainsi protesté contre le programme de rénovation urbaine de la ville qui risque d’engendrer plusieurs démolitions d’immeubles. Selon ces associations, ces démolitions imposées se font «mépris des classes populaires».

AGACEMENT D’ERIC PIOLLE

La veille de la visite du Premier ministre, le maire de Grenoble, Eric Piolle, s’était agacé des visites ministérielles dans la métropole grenobloise. Selon l’édile, les ministres qui viennent dans la région ne font aucun travail en amont avec les élus, notamment lorsqu’il s’agit de visiter les habitants de quartier sensibles. Ainsi, il avait exprimé son ressenti dans un tweet : «Nos villes ne sont pas des zoos.»

Ce samedi, à la suite de ces incidents, les visites du marché de la Villeneuve et du gymnase Jean-Philippe Motte ont été annulées.

Jean Castex a préféré se rendre au centre de vaccination du Prisme, à Seyssins, à proximité de Grenoble.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.