in

Déconfinement : couvre-feu, bars et restaurants, sport… Ce qui change à partir du 9 juin

Déconfinement

À partir de mercredi 9 juin 2021, prochaine étape du déconfinement progressif en France, plusieurs restrictions vont être allégées. On fait le point.

C’est l’avant-dernière étape du déconfinement avant, peut-être, un retour à la vie normale. À partir du 9 juin, les Français vont de nouveau pouvoir investir l’intérieur des bars et des restaurants, rentrer plus tard chez eux ou encore faire du sport en salle. C’est en effet cette date qu’a choisi le gouvernement pour alléger, voire supprimer, plusieurs mesures restrictives destinées à freiner l’épidémie de Covid-19.

Report du couvre-feu, réouverture de certains établissements… On fait le point sur ce qui changera (ou pas) à partir de mercredi dans notre quotidien.

Le couvre-feu décalé à 23h

Deux heures de liberté en plus. Jusqu’ici fixé à 21h, le couvre-feu sera repoussé à 23h.

Il s’agit de la toute dernière étape avant la levée complète du couvre-feu, prévue le 30 juin si la situation sanitaire le permet.

Réouverture des salles de bars et de restaurants

C’est sans doute l’une des mesures les plus attendues : la réouverture des bars et des restaurants. Si, depuis le 19 mai, seule une partie des terrasses est accessible, les gérants pourront à partir du 9 juin accueillir plus de clients.

Les restaurateurs seront en effet autorisés à servir leur clients en intérieur, mais avec une jauge de 50% et une limite de six personnes par table. Quant aux terrasses, elles pourront ouvrir à 100% de leur capacité, en conservant toutefois la règle des six personnes par table.

Réouverture des établissements sportifs

Autre bonne nouvelle : les établissements sportifs couverts, comme les salles de sport, les piscines ou les gymnases, vont rouvrir leurs portes, sauf pour les sports de contact.

Là aussi il y aura une jauge à respecter, à savoir 50% de l’effectif pour les pratiquants et 65% pour les spectateurs, « jusqu’à 5 000 personnes [contre 800 jusqu’ici, ndlr] et avec un pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes », précise le gouvernement.

Les activités sportives de plein air restent possibles dans la limite de 25 personnes, « y compris pour des sports de contact ». Du côté des compétitions de plein air, elles pourront avoir lieu dans la limite de 500 participants.

Enfin, tous les pratiquants (y compris ceux des sports de contact) pourront se rendre dans les stades. Fini le huis clos : les spectateurs auront eux aussi accès aux gradins, à condition de respecter là encore la jauge de 65% de l’effectif, jusqu’à 5 000 personnes assises [contre 1 000 jusqu’ici, ndlr.] et avec obligation de présenter le pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes.

Davantage de public dans les lieux culturels et de loisirs

Les conditions d’accueil du public dans les lieux culturels et de loisirs évoluent aussi.

  • Les musées pourront accueillir leurs visiteurs avec une jauge de 4m² par personne, contre 8 mactuellement.
  • Les cinémas, théâtres, salles de spectacle et chapiteaux seront soumis à une jauge de 65% de l’effectif, jusqu’à 5 000 personnes par salle.
  • Les bibliothèques voient également leur jauge être rapportée à 4m² par visiteur « et maintiennent un siège sur deux en configuration assise », détaille le site service-public.
  • Très attendus, les festivals de plein air assis pourront se dérouler avec une jauge de 65% jusqu’à 5 000 personnes.
  • Idem pour les parcs zoologiques en plein air.
  • En revanche, les casinos seront soumis à une limitation de 50% de leur capacité d’accueil.

Les rassemblements restent limités

Concernant les rassemblements, ils seront bien sûr autorisés mais soumis à certaines restrictions, selon les occasions.

Ainsi, les salons et les foires pourront se tenir et accueillir des visiteurs dans la limite de 50% de leur capacité d’accueil, jusqu’à 5 000 personnes.

De même que les lieux de culte et les cérémonies (mariages ou Pacs) pourront être célébrées, en respectant la règle d’un emplacement sur deux. Quant aux cérémonies funéraires dans les cimetières, elles pourront se tenir en présence de 75 personnes maximum.

De manière générale, les rassemblements de plus de 10 personnes resteront interdits, sauf cas exceptionnels (c’est notamment le cas pour les visites guidées).

Le télétravail pourra être assoupli

Jusqu’à présent maintenue, la règle du télétravail pourra être assouplie dans les entreprises. Il n’y aura aucune obligation, ce sera aux entreprises, en concertation avec les partenaires sociaux, de prendre la décision de faire revenir leurs salariés en présentiel.

En parallèle, ces dernières pourront consulter et s’inspirer du nouveau protocole sanitaire élaboré par le gouvernement en amont du 9 juin.

Le retour du cahier de rappel numérique

Déjà expérimenté l’été dernier, le cahier de rappel fera son retour dans certains établissements, comme les bars, les restaurants ou encore les salles de sport. Son but : inviter les clients à renseigner un moyen de rappel « en cas d’exposition à risque au Covid-19 ». Autrement dit, lorsqu’un ou plusieurs cas positifs au Covid-19 ont été détectés au sein de l’établissement.

Celui-ci prendra deux formes, au choix pour le client : un format papier sur lequel le client inscrira ses coordonnées, ou sous la forme d’un QR code à l’entrée de l’établissement, à scanner avec l’application TousAntiCovid.

Lorsqu’un cas est avéré, le client reçoit une notification, sous forme d’alerte. Il y en a deux, rappelle service-public :

  • L’alerte orange : si au moins une personne contagieuse et positive était dans ce même lieu pendant la même plage horaire et s’est déclarée dans l’application. Les consignes sont alors d’aller se faire tester immédiatement, de limiter ses contacts et de surveiller ses symptômes.
  • L’alerte rouge : à la suite de la détection d’un cluster avec comme consigne de s’isoler et se faire tester immédiatement.

Ce qui ne change pas

Au milieu de tous ces changements, deux règles seront conservées : l’attestation de déplacement, qui restera obligatoire pour les déplacements effectués en dehors des heures du couvre-feu, et le respect des gestes barrière : distanciation physique, lavage régulier des mains, port du masque, etc.

À ce sujet, le ministre de la Santé Olivier Véran, invité de BFM Politique ce dimanche 6 juin 2021, a souligné que le port du masque resterait obligatoire à l’intérieur comme à l’extérieur jusqu’à la fin du mois de juin. « Ce qui est sûr aussi, c’est qu’on ne demandera pas aux Français de porter le masque un jour de plus que ce qui est nécessaire », a-t-il ajouté.

Source : https://actu.fr/societe/coronavirus/deconfinement-couvre-feu-bars-et-restaurants-sport-ce-qui-change-a-partir-du-9-juin_42408616.html

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Loading…

0