in

Covid-19: Bonne Nouvelle Pour Ceux Qui Ont Perdu l’Odorat

Odorat perdu à cause du Covid : « 96 % récupèrent en un an », selon la médecin qui a mené l’étude à Strasbourg

Odorat Perdu À Cause Du Covid : &Quot;96 % Récupèrent En Un An&Quot;, Selon La Médecin Qui A Mené L'Étude À Strasbourg

Les femmes et les patients jeunes récupèrent globalement mieux leur odorat, constate Aïna Venkatasamy, sans qu’il y ait encore d’explication scientifique à cela.

« 96 % récupèrent en un an », indique sur franceinfo vendredi 25 juin, la médecin Aïna Venkatasamy, qui a soutenu une étude sur la perte d’odorat par les patients ayant contracté le Covid-19. Tandis que cette analyse se faisait sur 97 patients avec une perte d’odorat aïgue, elle précise que « même les deux personnes de l’étude qui n’ont pas récupéré, ont quand même récupéré partiellement. »

franceinfo : Avez-vous été surprise par les résultats de cette étude ?

Aïna Venkatasamy : J’ai été agréablement surprise, 96 % des patients qui récupèrent l’odorat en un an, c’est une bonne nouvelle. Je crois que l’on a besoin de bonnes nouvelles, surtout dans ces temps incertains. On avait commencé à entrapercevoir cela, parce que 85 % des patients récupéraient déjà à six mois. On étaient assez confiants pour nos résultats sur un an, on est très contents d’avoir pu les publier pour rassurer les Français. On voit que, même les deux personnes de l’étude qui n’ont pas récupéré, ont quand même récupéré partiellement. Donc, on ne retrouve jamais un patient qui ne sent plus du tout. Dans notre étude, effectivement, il y avait deux patients qui n’avaient pas bien récupéré et donc qui gardaient, soit ce que l’on appelle une parosmie, soit une phantosmie, donc des petites modifications du goût ou de l’odorat ou bien des petites odeurs fantômes. Mais ce qu’il faut retenir, c’est que la grande majorité des patients récupèrent sans séquelle un odorat et un goût tout à fait normal.

Les jeunes sont particulièrement touchés par ces pertes de goût et de l’odorat. Les femmes et les jeunes sont-ils touchés de la même façon ?

Les hommes et les femmes sont globalement touchés de la même façon, mais les femmes ont tendance à récupérer un tout petit mieux, tout comme les patients de moins de cinquante ans. On n’a pas vraiment d’explications, mais ce sont des constatations qui sont faites depuis des années, parce que l’on ne perd pas l’odorat que pour le Covid, et souvent, pour les femmes et les patients jeunes, on suppose que leur nerf olfactif se régénère sûrement un peu mieux.

Les patients qui ont participé à cette étude ont-ils fait de la rééducation, ou est-ce finalement revenu tout seul ?

Pour une grande partie, c’est revenu tout seul, et il me semble que 37 patients ont fait de la rééducation, ce qu’on ne peut que conseiller. C’est réentraîner son nerf olfactif, ça ne mange pas de pain, on peut même le faire chez soi.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Loading…

0