in ,

Condamné à 80 ans à tort pour viol, il est libéré après 44 ans passés derrière les barreaux

Les faits s’étaient déroulés le 25 avril 1976 à Concord, en Caroline du Nord (Etats-Unis).

Une femme, âgée de 54 ans, se trouvait à son domicile lorsqu’un individu s’était introduit chez elle et l’avait violée.

Deux semaines plus tard, on lui avait présenté plusieurs suspects derrière une vitre tintée au commissariat et elle avait fini par reconnaître Ronnie Long.

Ce jeune homme, âgé à l’époque de 20 ans, avait été déclaré coupable de viol et de cambriolage par un jury et avait été condamné à 80 ans de prison.

Ronnie Long a toujours clamé son innocence. En 2005, ses avocats ont découvert de nouveaux éléments.

Des traces de sperme et des empreintes digitales retrouvées sur la scène du crime qui n’appartenaient pas à Long et qui avaient été délibérément écartées du dossier à l’époque afin d’accuser Long.

Après un long combat juridique, Ronnie Long a été libéré de prison jeudi, après 44 années passées derrière les barreaux.

La justice américaine ayant considéré que ses droits constitutionnels avaient été bafoués lors de son procès.

À près de 65 ans, il a été accueilli à bras ouverts par ses proches à sa sortie de prison, jeudi. « Ils ne m’enfermeront plus jamais, jamais, jamais » a-t-il martelé.

Sa femme, avec qui il s’est marié en 2014, a lancé une campagne de financement pour l’aider dans sa transition vers sa vie d’homme libre, récoltant près de 10 000 euros.

Written by BuzziDay

Laisser un commentaire

Nantes : le suspect a avoué avoir violé la lycéenne et l’avoir étranglé avec un câble

Vos enfants sont incontrôlables!? Voici le truc facile pour les calmer en quelques secondes