Affaire Lelandais : « Pourquoi avoir enlevé Maëlys ? C’était pour la tuer ? », au procès, la cour tente désespérément de comprendre


En avouant, vendredi 11 février, l’enlèvement et le meurtre « volontaire » de la petite Maëlys, 8 ans, Nordahl Lelandais se joue des experts psys. Dans leur rapport, si bien ficelé, décrivant l’accusé comme une personnalité psychopathique avec des troubles « particulièrement sévères », ces psychiatres, pris de court mais sûrs de leur science, n’avaient pas intégré dans leur brillant exposé les dernières révélations de l’ancien maître-chien, survenues au bout de huit heures d’audience, la semaine dernière.

« Pourquoi avoir enlevé Maëlys ? »

Cet homme de 38 ans, déjà condamné à 20 ans de réclusion criminelle, en mai 2021, pour le meurtre du caporal Noyer, en Savoie, est jugé devant les assises de Grenoble pour le rapt et le meurtre de Maëlys de Araujo, le 27 août 2017, à Pont-de-Beauvoisin (Isère). Il a donc obligé les cliniciens à reconsidérer son cas à la lumière de ses déclarations inédites. C’est donc en temps réel que Patrick Blachère, médecin psychiatre, livre ses premières interrogations.

« Il a reconnu l’enlèvement mais dans quel but ? Pourquoi reconnait-il l’enlèvement, c’est la question que je lui poserai. Mais on ne peut pas affirmer qu’il y a eu une motivation sexuelle sur l’enlèvement de Maëlys”, assure l’expert. « Pourquoi avoir enlevé Maëlys ? », demande la présidente, Valérie Blain, à un Lelandais sommé une nouvelle fois de s’expliquer. « Je ne comprenais pas le terme enlèvement, le fait de soustraire une enfant sans demander l’accord des parents, j’ai bien compris maintenant. »

« J’ai de la honte, de la culpabilité. Donc, je fais n’importe quoi »

– « C’était pour la tuer ? – Non pas du tout, je m’en suis expliqué vendredi. Elle est montée dans ma voiture pour aller voir mes chiens. Je ne l’ai pas enlevée volontairement. Ma réponse ne vous plaît pas ? Pas convaincue, la présidente reste perplexe. « Votre réponse interroge. – Je me suis mal exprimé. Je voulais chercher de la cocaïne et, en même temps, elle veut voir mes chiens… je pète un plomb, je l’entends pleurer, je mets un coup volontairement. Quand je donne des coups, j’ai l’intention de la tuer, oui. » Debout, l’expert psychiatre écoute.

« J’aurai plein de questions à lui poser. Il ne dit pas enlever volontairement,…mais parce qu’elle pleurait, j’ai eu la volonté de la tuer. Qu’a-t-il ressenti après-coup, et quand il revient au mariage ? » Lelandais : « Je tourne la tête et je vois le visage de Monsieur Arthur Noyer et je veux que cette peur cesse… J’ai ressenti, juste après la mort de Maëlys, incompréhension totale, je ne sais même plus qui je suis. Je retourne au mariage. Je me rends compte de ce que j’ai fait. C’est très confus après, je fais 1km, je ne sais pas où aller, je sais que quelque chose de très grave vient de se produire, quelque chose que j‘ai fait. C’est moi qui ai porté les coups. » « Ce corps abandonné dans la montagne ?, interroge la présidente. – J’ai de la honte, de la culpabilité. Donc, je fais n’importe quoi. »

En prison, Nordahl Lelandais découvre le Dharma, un enseignement bouddhiste. Pour soigner une personnalité impulsive et éruptive. Une personnalité à la dangerosité « davantage criminologique que psychiatrique », selon les psychologues. « J’apprends à transformer l’énergie en sagesse. La colère, c’est apprendre à prendre soin d’elle et je vais l’accompagner pour l’apaiser pour qu’elle soit maîtrisée ».

Le second psychiatre, Paul Bensussan, ne décrit pas moins qu’une personnalité, « proche de la perte du sens morale », « sans empathie », « dyssociale, perverse et narcissique », qui a tendance à fausser le récit de sa propre histoire pour la tourner en sa faveur. Toujours la faute aux autres. Difficile d’expliquer les ressorts de cette trajectoire mortifère.

L’avocat du père de Maëlys, Me Laurent Boguet, interpelle le psychiatre : « Les petites transgressions entraînent-elles des plus importantes ? – Il y a une diversité des délits mais il est difficile d’en comprendre le mécanisme. » À la question centrale, pourquoi Nordahl Lelandais a-t-il enlevé la petite Maëlys ? Douze journées d’audience n’ont toujours pas permis d’y voir plus clair. Verdict attendu vendredi. L’accusé encourt la perpétuité.

Source: https://www.ladepeche.fr/2022/02/15/affaire-lelandais-pourquoi-avoir-enleve-maelys-cetait-pour-la-tuer-au-proces-la-cour-essaye-de-comprendre-10112765.php


Commentaires

Commentaires

Choose A Format
Personality quiz
Series of questions that intends to reveal something about the personality
Trivia quiz
Series of questions with right and wrong answers that intends to check knowledge
Poll
Voting to make decisions or determine opinions
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals
List
The Classic Internet Listicles
Countdown
The Classic Internet Countdowns
Open List
Submit your own item and vote up for the best submission
Ranked List
Upvote or downvote to decide the best list item
Meme
Upload your own images to make custom memes
Video
Youtube and Vimeo Embeds
Audio
Soundcloud or Mixcloud Embeds
Image
Photo or GIF
Gif
GIF format