in

À Tarbes, un jeune retrouvé sous un matelas, armé d’un sabre japonais

l’essentiel
La tranquillité d’un immeuble de la place du Foirail à Tarbes a été fortement perturbée par les agissements de trois garçons mineurs, mardi 8 février. L’un d’entre eux a été retrouvé caché sous un matelas, armé d’un Katana, alors qu’une fuite de gaz a été signalée émanant de son appartement.

Une affaire peu banale s’est produite mardi 8 février, place du Foirail à Tarbes. Un homme contacte la police dans l’après-midi et signale que plusieurs jeunes balancent des objets depuis le balcon d’un appartement situé au sixième étage de son immeuble sur les voitures stationnées. Lorsque les policiers arrivent sur les lieux, ils trouvent au sol des bouteilles d’alcool, des morceaux de bois, un couteau de cuisine, et… une casserole !

Tandis que le plaignant décrit les jeunes aux agents, les voilà qui sortent de l’immeuble. Interpellés, les garçons de 17 ans sont conduits au poste, où ils nient les faits reprochés. Mais dans la soirée, la police est à nouveau sollicitée à la même adresse. Cette fois, il s’agit d’une forte odeur de gaz provenant de l’appartement du sixième selon les habitants de l’immeuble tous évacués sur le trottoir. Les pompiers arrivent avec la grande échelle, GRDF coupe le gaz. 

Après les relevés effectués par les pompiers et GRDF, aucun danger n’est à craindre. Mais au sixième, personne ne répond quand les sapeurs et les policiers toquent à la porte. Décision est prise procéder à l’ouverture. À première vue, l’appartement est vide. Mais lorsqu’un matelas est soulevé, apparaît un jeune armé d’un Katana (sabre japonais). Dans un placard, un enfant de huit ans est caché. Tous deux partent avec la police au commissariat.

Le jeune de presque 18 ans explique que sa tante lui a confié le petit pour la nuit et dit s’être caché sous le lit par peur lorsqu’il a entendu du bruit à la porte. Le petit garçon a été confié aux services sociaux, car sa maman restait injoignable. Et pour cause, la femme avait confié son enfant au jeune homme car elle était hospitalisée. S’il reconnaît les ustensiles de sa cuisine jetés sur les voitures par les deux autres, le jeune au Katana nie être impliqué dans cette histoire.
 

Source: https://www.ladepeche.fr/2022/02/09/a-tarbes-un-jeune-retrouve-sous-un-matelas-arme-dun-katana-10099940.php

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.