Nouvel An : plus de 90 000 policiers et gendarmes mobilisés en France

Nouvel An : plus de 90 000 policiers et gendarmes mobilisés en France

Pour le réveillon de la Saint-Sylvestre, quelque 90 000 policiers et gendarmes seront mobilisés partout en France, ainsi que 5 000 militaires de l’opération Sentinelle, a indiqué vendredi le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Publié le : Modifié le :

2 mn

Une soirée sous haute surveillance. Plus de 90 000 policiers et gendarmes, ainsi que 5 000 militaires de l’opération Sentinelle, seront mobilisés dimanche pour sécuriser le passage à la nouvelle année, dont 6 000 forces de l’ordre à Paris, a annoncé vendredi 29 décembre Gérald Darmanin.

Lors d’un point de presse à la préfecture de police de Paris, le ministre de l’Intérieur a indiqué : « dans un contexte de menace terroriste très élevée du fait du conflit en Israël et en Palestine », que « 73 unités de forces mobiles dont quatre unités de la nouvelle CRS8 » faisaient partie du dispositif, ainsi que des hélicoptères.


À Paris, où il est prévu des festivités plus importantes que l’an passé pour lancer les Jeux olympiques et paralympiques, la vente et la consommation d’alcool seront interdites dans certaines zones.

Les festivités dans la capitale débuteront à 18 h pour s’achever vers 0 h 30, a indiqué le préfet de police Laurent Nuñez.

« Les manifestations revendicatives seront interdites », a-t-il poursuivi. Pour accéder au périmètre des festivités, les spectateurs seront fouillés, a-t-il précisé, ajoutant que « dans ce périmètre, les ventes d’objets pouvant servir d’armes par destination [des couteaux, par exemple] seront interdites ».

Les autorités s’attendent à l’afflux de 700 000 à un million de personnes sur les Champs-Élysées, et plus de 1,5 million de spectateurs au total dans la capitale. Des écrans géants seront installés de la place de la Concorde jusqu’en haut des Champs-Élysées.

Des drones seront déployés également.

Le préfet de police a souligné que les forces de l’ordre seraient amenées, en fonction des circonstances, à se déployer dans toute l’agglomération parisienne (Paris et petite couronne).

Le ministre s’est par ailleurs félicité que les saisies de mortiers d’artifice avaient augmenté de « 45 % » par rapport à la même période de l’année dernière.

Dans un contexte de risque terroriste important, il a également rappelé que les services de renseignements étaient pleinement mobilisés.

Avec AFP

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *