Missak Manouchian, un apatride au Panthéon

Missak Manouchian, un apatride au Panthéon

Publié le :

Un destin qui ressemble à un roman : orphelin arménien, poète et militant communiste, Missak Manouchian devient héros de la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. Quelque 80 ans jour pour jour après son exécution par les Allemands, cet apatride entre au Panthéon. Et avec lui, tous les étrangers « morts pour la France ». Florence Gaillard, Gaëlle Fonseca et Georges Yazbeck reviennent sur la vie et l’héritage laissé par Missak Manouchian.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *