Loi immigration en France : les députés et sénateurs parviennent à un accord

Loi immigration en France : les députés et sénateurs parviennent à un accord

Après de longues et difficiles heures de tractations, députés et sénateurs réunis en commission mixte paritaire (CMP) sont parvenus, mardi, à un accord sur le projet de loi immigration, avec le soutien du RN. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a salué des mesures qui « protègent les Français ». 

Publié le : Modifié le :

2 mn

En France, un accord a finalement été conclu, mardi 19 décembre, sur le projet de loi immigration. Les députés et sénateurs réunis en commission mixte paritaire (CMP) sont parvenus à un terrain d’entente sur ce texte au combien polémique, avec le soutien de l’extrême droite, après de longues et difficiles heures de tractations.

La CMP, composée de sept sénateurs et sept députés, avait commencé ses travaux à 17 h lundi, puis les avait repris à 10 h 30 après une nuit chaotique, en raison notamment de désaccords de dernière minute sur la question des prestations sociales. Il reste à ce texte à franchir l’étape du vote dans les deux chambres, prévu dans la soirée.

« Nous allons voter ce texte (de la loi immigration) tel qu’il ressort de la commission mixte paritaire », a réagi Marine Le Pen, en saluant « une victoire idéologique du Rassemblement national ».

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, s’est félicité, mardi, sur le réseau social X, de l' »accord » trouvé par la commission mixte paritaire (CMP) autour du projet de loi qu’il porte sur l’immigration, estimant que ses mesures « protègent les Français ».

« Un accord est trouvé par le Parlement sur le texte immigration. C’est une bonne chose : des mesures qui protègent les Français, de fermeté indispensable vis-à-vis des étrangers délinquants, et des mesures de justice comme la fin (historique) de la rétention des mineurs ou de régularisation pour les travailleurs » sans-papiers, a-t-il écrit à propos du texte qui doit encore être soumis au vote des deux chambres du Parlement dans la soirée.


Le patron de LR, Éric Ciotti, a affirmé que Les Républicains avaient « imposé » le texte sur l’immigration issu de la commission mixte paritaire (CMP) et assuré que la totalité des 62 députés de son parti l’approuveront.   

« Aujourd’hui, ce sont les Républicains qui, grâce à leur travail, grâce à leurs idées, imposent ce texte », a déclaré à la presse le président de LR, qui a estimé que ce texte constitue « un véritable tournant ».

Le chef des députés PS, Boris Vallaud, a pour sa part fustigé « une honte absolue » et « un grand moment de déshonneur » 

Avec AFP

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *