Ligue Europa : Marseille sauve l’honneur du football français

Ligue Europa : Marseille sauve l'honneur du football français

Pour le premier match de Jean-Louis Gasset sur le banc marseillais, l’OM a mis fin jeudi à des semaines de déprime et de résultats négatifs en battant le Shakhtar Donetsk 3-1 au Vélodrome et s’est ainsi qualifié pour les 8e de finale de la Ligue Europa. Marseille évite ainsi un fiasco complet des clubs français après les échecs un peu plus tôt de Lens, Rennes et Toulouse.

Publié le :

2 mn

Marseille a sauvé l’honneur des clubs français engagés dans les barrages de la Ligue Europa en éliminant le Shakhtar Donetsk (3-1), jeudi 22 février, après les échecs successifs un peu plus tôt de Lens, Rennes et Toulouse.

Le fiasco complet dans cette C3 a été évité grâce à la formation phocéenne et son nouvel entraîneur Jean-Louis Gasset, qualifiés pour les huitièmes de finale. Mené 1-0, l’OM a renversé le match avec des buts de Pierre-Emerick Aubameyang (23e), Ismaila Sarr (74e) et Geoffrey Kondogbia (81e).   

Le succès des Olympiens intervient deux jours après la désignation de Jean-Louis Gasset comme nouvel entraîneur, à la place de l’Italien Gennaro Gattuso.

Échecs de Lens, Rennes et Toulouse

Plus tôt, le RC Lens s’est bien battu mais a été éliminé sur le terrain des Allemands de Fribourg, vainqueurs 3 buts à 2 après prolongation. Après un nul 0-0 à l’aller, les Nordistes ont mené 2-1 et résisté à la furia allemande jusqu’à l’égalisation de Roland Sallai (90e + 3), qui faisait suite aux deux buts lensois de David Pereira Da Costa (28e) et Elye Wahi (45 + 2). Sallai (68e) avait déjà réduit le score pour Fribourg, qualifié avec un dernier but de Michael Gregoritsch (99e).

À Rennes, en dépit d’une constante prise de risques et avec un triplé de Benjamin Bourigeaud, Rennes a rêvé contre l’AC Milan (3-2), mais les expérimentés italiens ont passé l’obstacle breton. Battu 3-0 à l’aller, Rennes a mené trois fois au score grâce à Bourigeaud qui avait ouvert le score à la 11e minute, avant de transformer deux pénaltys en seconde période (2-1, 54e, et 3-2, 68e), mais ils on concédé deux buts évitables de Luka Jovic (1-1, 22e) et Rafael Leao (2-2, 58e).

Toulouse, enfin, vainqueur de la dernière Coupe de France, n’a rien pu contre Benfica Lisbonne (0-0) qui l’avait emporté 2-1 à l’aller au Portugal avec deux penalties du champion du monde argentin et ancien du PSG Angel Di Maria, encore titulaire jeudi au Stadium.

Le tirage au sort des 8e de finale aura lieu vendredi à Nyon (Suisse).

Avec AFP

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *