Ligue des champions : le PSG accroche le nul face à Newcastle au bout du temps additionnel

Ligue des champions : le PSG accroche le nul face à Newcastle au bout du temps additionnel

Le PSG a évité de peu une défaite face à Newcastle (1-1), mardi, à domicile. Les Magpies ont parfaitement joué le coup, concrétisant une de leurs rares situations offensives et restant imperméables défensivement. Mais Mbappé a permis aux Parisiens de revenir au score avec un pénalty au bout du temps additionnel en seconde période. Paris est encore en course pour la qualification en huitièmes de finale.

Publié le :

5 mn

Le PSG voit ses chances de qualification en huitièmes de finale de la Ligue des champions encore intactes, mardi 28 novembre, après son match nul face à Newcastle (0-1) au Parc des Princes.

Les Parisiens et les Magpies évoluent tous deux en 4-3-3 en ce début de match. C’est le PSG qui entre le mieux dans cette rencontre dès les premières minutes, mettant sous pression la défense de Newcastle comme sur ce débordement de Mbappé (1e) ou sur celui de Dembélé (3e). Mais Newcastle est bien en place, discipliné dans sa moitié de terrain. Le PSG fait le siège de la surface adverse en ce début de match, et sa pression ne faiblit pas.

Le club de la capitale est même tout proche d’ouvrir la marque : Dembélé et Hakimi combinent côté droit, le joueur marocain déborde et centre au sol vers Mbappé qui reprend d’une talonnade… mais Pope repousse à bout portant (9e). Mais Newcastle montre aussi qu’il peut créer du danger malgré la nette domination parisienne. Sur une relance basse, Hakimi perd le ballon près de sa surface et Almiron sert rapidement Isak, dont le plat du pied fuit de peu le cadre de Donnarumma (12e).

Le match se rééquilibre peu à peu ensuite quand Newcastle remet le pied sur le ballon. Le rythme du match est moins animé, même si les Magpies tentent de belles séquences de passes sans que cela ne se concrétise… à moins peut-être sur cette action : Livramento passe en revue toute la défense parisienne avec ses dribbles avant de décaler Almiron qui enroule une frappe. Donnarumma pas exempt de tout reproche repousse le ballon dans l’axe, et Isak termine l’action d’un plat du pied imparable dans la surface parisienne (24e, 0-1).

À la demi-heure de jeu, ce scénario n’arrange pas les Parisiens qui sont provisoirement 3e de leur « groupe de la mort ». Le PSG tente bien de réagir mais manque souvent de précision dans les derniers gestes. Sauf sur cette occasion où Dembélé prend de vitesse la défense des Magpies et frappe à ras de terre en bout de course. Mais Pope repousse du bout du gant ce ballon vicieux (32e). Mais en-dehors de cette action, Paris ne parvient pas à réagir depuis le but de Newcastle.

À quelques minutes de la mi-temps, le PSG manque de percussion et de joueurs qui créent du déséquilibre. C’est donc assez logiquement au regard de ce premier acte que les Parisiens rejoignent les vestiaires en étant menés au score. Les Magpies, bien en place, ont su saisir leur chance quand elle s’est présentée et sont restés imperméables défensivement.

C’est assez logiquement au regard de ce premier acte que les Parisiens rejoignent les vestiaires en étant menés au score. Les Magpies, bien en place, ont su saisir leur chance quand elle s’est présentée et sont restés imperméables défensivement.

Pope écœure Barcola à bout portant, Mbappé donne un point à Paris

Ce sont les mêmes 22 acteurs qui sont revenus sur la pelouse. Dans ces premières minutes de la seconde période, le PSG ne semble pas faire plus de différences balle au pied qu’en première mi-temps et Newcastle reste bien en place. Ce début de second acte est un festival d’imprécisions parisiennes, et le PSG manque de rythme dans ses transmissions.

Paris trouve finalement une ouverture dans la défense de Newcastle : Dembélé, servi par Kolo Muani, se retrouve seul face à Pope mais le gardien des Magpies sort vite de sa cage pour repousser le ballon piqué de l’attaquant parisien (56e). En-dehors de cette occasion, Paris brille plus par sa frustration que par ses actions, à l’image de Lee, Dembélé et Skriniar avertis en quelques minutes (54e, 58e et 60e). Luis Enrique décide d’injecter du sang frais sur le terrain en faisant rentrer Barcola et Vitinha (62e).

Le jeune attaquant parisien ne tarde pas à s’illustrer : Mbappé pénètre dans la surface de Newcastle et sert Barcola en retrait à quelques mètres du but adverse. Il frappe, mais le gardien des Magpies fait un arrêt réflexe de grande classe à bout portant (66e). Dans la foulée, Barcola est de nouveau servi par Mbappé en profondeur. Il se présente excentré et ne parvient pas à cadrer sa frappe (67e). Le PSG ne trouve pas la faille et se frustre, contestant des décisions arbitrales qui valent à Donnarumma d’être lui aussi averti (72e).

En face, Newcastle subit mais ne rompt pas. Les Magpies gèrent leur avance même s’il c’est bien le PSG qui contrôle le ballon durant ce second acte. Et l’histoire se répète : Paris fait le siège de la défense de Newcastle mais ne trouve pas la faille, comme sur cette frappe finalement vaine d’Hakimi (79e). Sur une rare incursion parisienne, Hernandez déborde et centre pour Dembélé qui tacle au premier poteau. Mais il ne cadre pas (82e).

Quelque minutes plus tard, Mbappé passe près de marquer sur une double frappe. La première est d’abord repoussée par Pope, puis la seconde fuit de très peu le cadre de Newcastle (87e). De même, Barcola se trouve bien servi au second poteau mais manque sa demi-volée à quelques mètres de la cage adverse (90e+1). Rien n’y fait, Paris n’arrive pas à égaliser… Mais au bout du temps additionnel, un pénalty est accordé aux Parisiens après une main d’un défenseur adverse. Mbappé transforme le coup de pied arrêté (90e+8, 1-1). Le PSG a sauvé un précieux point à la dernière seconde.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *