Les Kansas City Chiefs remportent un second Super Bowl d’affilée contre les 49ers

Les Kansas City Chiefs remportent un second Super Bowl d’affilée contre les 49ers

Les Kansas City Chiefs ont remporté, dimanche, le Super Bowl 2024 (25 à 22) après prolongation face aux San Francisco 49ers, pour le plus grand bonheur de la popstar Taylor Swift, présente en tribunes. La franchise conserve ainsi son trophée.

Publié le : Modifié le :

3 mn

Et de trois victoires en cinq ans ! Les Kansas City Chiefs ont remporté le Super Bowl (25 à 22) après prolongation face aux San Francisco 49ers, dimanche 11 février à Las Vegas.

La grande finale de la NFL a offert un suspense intense, pour une victoire finale des Chiefs, la troisième en cinq ans après 2020, déjà face aux 49ers, et 2023. C’est la première fois qu’une franchise conserve son trophée depuis les New England Patriots en 2004.

Le quarterback star Patrick Mahomes (28 ans) remporte ainsi son troisième titre. À son poste, seuls Tom Brady, Joe Montana, Terry Bradshaw et Troy Aikman ont soulevé au moins trois fois le trophée Vince Lombardi.

Sur le terrain, les défenses ont pris le pas sur les attaques au cours d’une rencontre extrêmement serrée, poursuivie en prolongation après une égalité 19 à 19 à l’issue des quatre quart-temps réglementaires.

Les 49ers avaient frappé les premiers avec un touchdown de McCaffrey, et menaient 10 à 3 à la mi-temps, lorsque le crooner américain Usher a enflammé le stade en revisitant ses tubes avec un spectacle à la chorégraphie léchée.

Les Chiefs sont revenus dans le 3e quart-temps, puis ont égalisé au pied à trois secondes du terme pour arracher la prolongation.

Taylor Swift et Beyoncé volent la vedette à Usher

Régulièrement montrée par les caméras du diffuseur, la chanteuse Taylor Swift était bien présente dans les tribunes de l’Allegiant Stadium (65 000 spectateurs) pour encourager son petit ami, le charismatique joueur des Chiefs Travis Kelce. Leur romance a fait basculer la NFL, déjà toute puissante, dans une autre dimension depuis plusieurs mois, profitant de la notoriété phénoménale de Taylor Swift.

À lire aussi« L’effet Taylor Swift » : de l’économie à la politique, quel est le poids de la star américaine ?

La star de 34 ans a sauté dans un jet directement après un concert donné à Tokyo samedi soir, de son lucratif « Eras tour », pour rejoindre la cité du jeu, où le Super Bowl était disputé pour la première fois.

La popstar a presque éclipsé le spectacle de la mi-temps.

Le crooner américain Usher a offert une prestation efficace, en « performer » charismatique qu’il est, très influencée par la mythologie de Las Vegas. Danseuses de revue, acrobates, échassiers, faux croupiers ou encore pole dancers l’ont accompagné lors de ce concert en forme de pot-pourri qui marque traditionnellement la mi-temps du Super Bowl, finale du championnat de football américain NFL.

Usher Raymond IV, de son nom complet, n’a pas ménagé ses efforts, mettant à profit les qualités de danseur qui ont contribué à sa popularité.

Un à un, il a égrainé les titres qui ont marqué sa carrière, forte de neuf morceaux numéro des ventes aux États-Unis et de plus de 75 millions d’albums écoulés dans le monde. « Yeah ! », « Love In This Club » ou « Burn » ont ainsi résonné dans l’Allegiant Stadium de Las Vegas, où Usher a été artiste en résidence de juillet 2022 à décembre 2023.

Suivie par l’artiste HER et le rappeur Ludacris, la chanteuse Alicia Keys l’a brièvement rejoint sur scène pour interpréter leur duo « My Boo », un autre numéro un du hit parade américain.

Fanfare, changements de tenues, déhanchements à gogo, Usher a tout donné dimanche pour faire vibrer les 60 000 spectateurs présents, parmi lesquels Beyoncé, Jay-Z, le basketteur LeBron James.

Usher a également été supplanté par Beyoncé, qui a publié sur son compte Instagram, au moment même du spectacle de la mi-temps, un petit film annonçant ce qui semble être de nouveaux morceaux, à paraître le 29 mars. La courte vidéo montre une femme, qui semble être Beyoncé, conduisant un taxi au milieu de paysages arides, sur fond de musique aux accents country.

Avec AFP

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *