L’actu en dessin : avec la loi immigration, le programme de Marine Le Pen mis en application ?

L'actu en dessin : avec la loi immigration, le programme de Marine Le Pen mis en application ?

Inspirée par certaines mesures du programme du Rassemblement national et de l’aile droite des Républicains, la loi immigration a fait couler beaucoup d’encre, offrant pour de nombreux observateurs une victoire idéologique à Marine Le Pen. Une actualité politique qui inspiré ce dessin cinglant de Kak, le président de l’association Cartooning for Peace.

Publié le :

2 mn

Adoptée le 19 décembre, la loi immigration compte parmi les plus dures jamais votées en France. La plupart des nouvelles mesures, dénoncées par de nombreuses associations et partis de gauche, ressemblent à s’y méprendre au programme du Rassemblement National (RN) : fin du droit du sol, limitation de l’accès aux prestations sociales, au logement et à l’aide médicale d’urgence pour les étrangers en situation irrégulière. Autant de dispositions que le Conseil constitutionnel pourrait encore invalider… De con côté, Emmanuel Macron défend le texte et parle d’un « bouclier » qui manquait au pays. 

Dans ce dessin, Kak montre le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin officialisant la préférence nationale, concept phare du Front National (FN) élaboré par Jean-Marie Le Pen dans les années 1980 et qui consiste à vouloir discriminer positivement les citoyens français par rapport aux immigrés. À ses côtés, Éric Ciotti, le président des Républicains, qui a fait pression sur le gouvernement pour obtenir un durcissement du texte, brûle un document intitulé « droit des étrangers ». Face à ce spectacle, une Marine Le Pen démunie s’interroge sur ce qu’elle pourra bien faire de son quinquennat à venir.

C’est grâce au concours de dessin de presse lancé à l’été 2013 par le quotidien L’Opinion que Kak rejoint la rédaction. Depuis, il illustre chaque jour la Une, et plante ses piques aux quatre points cardinaux de la politique française et internationale. Kak dessine aussi pour les hebdomadaires Franc Tireur et Le Film français. Ses marottes : la bande dessinée, les dessins animés et le cinéma (un secteur où il a travaillé pendant 20 ans). Il prend ainsi un malin plaisir à grimer nos gouvernants en personnages de Disney, Pixar, Uderzo, Franquin, Hergé et autres génies du dessin. Kak est également président de l’association Cartooning for Peace.

Cartooning for Peace est un réseau international de dessinateurs engagés à promouvoir, par l’universalité du dessin de presse, la liberté d’expression, les droits humains et le respect mutuel entre des populations de différentes cultures ou croyances.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *