La Réunion, dévastée et endeuillée par le passage du cyclone Belal

La Réunion, dévastée et endeuillée par le passage du cyclone Belal

Publié le : Modifié le :

L’actualité de la semaine est marquée par le passage de la tempête Belal à La Réunion, qui a causé d’importants dégâts. Le cyclone tropical a été meurtrier pour les habitants de l’île. Selon un bilan provisoire, quatre personnes, dont trois étaient sans domicile fixe, ont perdu la vie. La quatrième victime est un homme mort intoxiqué chez lui par les gaz d’un groupe électrogène. Belal a balayé la Réunion de ses pluies diluviennes et les rafales de vent ont atteint les 217 km/h.

 

Également au sommaire de cette émission :

Face à l’orpaillage sauvage en Guyane, l’État français accusé de laissez-faire

Nous partons d’abord en Guyane, où plusieurs associations ont déposé un recours contre l’État devant le tribunal administratif de Cayenne. Elles dénoncent la carence des pouvoirs publics dans la lutte contre l’orpaillage illégal, dont les conséquences sociales, sanitaires et environnementales sont désastreuses pour les habitants.

 

Tensions autour d’un camp de migrants et de réfugiés à Mayotte

À Mayotte, un camp de migrants installé au stade de Cavani, dans la ville de Mamoudzou, suscite des tensions grandissantes dans le voisinage. Pour protester contre la présence de ce camp et dénoncer la situation migratoire de l’île, un collectif de citoyens a bloqué plusieurs mairies de l’île. Le ministre de l’Intérieur et des Outre-Mer Gerald Darmanin s’est emparé de l’affaire, annonçant le démantèlement du camp et le rapatriement en France continentale de la quarantaine de réfugiés ayant obtenu le droit d’asile.

Les pluies sont de retour à Mayotte

Toujours à Mayotte, le retour tant attendu des pluies provoque l’allègement des restrictions liées à l’utilisation de l’eau et le soulagement des Mahorais. Depuis lundi, l’eau est distribuée un jour sur deux, au lieu d’un jour sur trois jusqu’à présent, ce qui permet à l’économie locale de souffler.

 

Nouvelle-Calédonie : une initiative citoyenne et écologique

Depuis une trentaine d’années, un habitant de Lifou, en Nouvelle-Calédonie, a pris l’initiative de trier par lui-même les déchets de son île. Pierre Hnawia s’attaque aux canettes et boîtes en aluminium abandonnées par milliers dans la nature ou sur les plages, ainsi qu’à celles déposées devant sa porte par les particuliers qui souhaitent l’aider dans sa tâche.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *