« La première fois que je l’ai vue, j’ai pleuré » : la tour Eiffel fascine toujours les touristes

"La première fois que je l’ai vue, j’ai pleuré" : la tour Eiffel fascine toujours les touristes

Un siècle après la mort de Gustave Eiffel, la tour Eiffel, plus célèbre création de l’ingénieur, remplit toujours d’étoiles les yeux des touristes, et reste le symbole de la Ville-Lumière.

Publié le :

2 mn

« J’étais au sommet de l’Arc de Triomphe. Elle s’est illuminée et je me suis mis à pleurer parce que c’était très, très beau » : c’est ainsi qu’Eduardo, un touriste italien, se souvient de sa première rencontre avec la Dame de fer.

Admirée des touristes, la tour de Monsieur Eiffel a pourtant, lors de son édification, subi les diatribes des Parisiens – qui estimaient que la valeur de leur bien immobilier pâtirait de sa proximité – et de certains intellectuels – Guy de Maupassant, Alexandre Dumas fils, Paul Verlaine ou encore Léon Bloy l’ont décrite en des termes peu élogieux.

Érigée pour l’Exposition universelle de Paris de 1889, elle aurait pu être démolie vingt ans plus tard si Gustave Eiffel n’avait pas eu l’idée de prolonger sa concession en exposant l’intérêt qu’elle présentait pour le développement du télégraphe et de l’étude météorologique aux officiels de la Ville de Paris.

Aujourd’hui, loin de n’être qu’une antenne de télé et radiodiffusion, elle est le monument incontournable des touristes à Paris.

Environ 7 millions de curieux foulent ses plateformes chaque année, et près de 300 millions de personnes y ont grimpé depuis son ouverture, faisant de la tour l’un des monuments les plus visités au monde.

« C’était très impressionnant, plus encore que ce à quoi je m’attendais… Gustave Eiffel était un génie ! » s’enthousiasme Adolphe, venu de RD Congo.

« Plus haute structure du monde » pendant quarante ans, jusqu’à la construction du Chrysler Building à New York, la tour Eiffel culmine à 312 mètres (330 en comptant ses antennes) et surplombe les bâtiments alentour. Une vue qui impressionne encore les touristes qui la découvrent.

« Elle m’est apparue plus grande en vrai », reconnaît Clinton, venu d’Afrique du Sud. « Quand vous voyez la Joconde, qui est toute petite, vous vous attendez à ce que la tour Eiffel soit petite aussi, mais elle est immense ! »

Son créateur, Gustave Eiffel, est mort le 27 décembre 1923 à l’âge de 91 ans.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *