in

Les voisins demandent à un médecin de déménager en raison du coronavirus : « Je n’ai nulle part où aller »

Les Voisins Demandent À Un Médecin De Déménager En Raison Du Coronavirus : &Quot;Je N'Ai Nulle Part Où Aller&Quot;

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, il n’est pas rare de lire des histoires sur des personnes qui, dans la limite de leurs possibilités et bien au-delà, font de leur mieux pour aider les personnes les plus en difficulté. Malheureusement, de la même manière, il arrive souvent de lire l’histoire de nombreux autres hommes et femmes qui n’hésitent pas à profiter du moment pour laisser libre cours à leurs instincts les plus égoïstes et les plus honteux. Souvent même au détriment de personnes comme les médecins et les infirmiers, en première ligne contre le virus.

C’est arrivé en Argentine, à Moron, où le docteur Marcelo Roldan, en sortant de chez lui pour un autre de ses longs et épuisants services à l’hôpital, a trouvé un papier sur sa porte avec un message écrit dessus, pour le moins regrettable de la part de ses voisins.

Les Voisins Demandent À Un Médecin De Déménager En Raison Du Coronavirus : &Quot;Je N'Ai Nulle Part Où Aller&Quot;

« Bonjour, Dr Roldan. Nous reconnaissons votre bon travail à l’hôpital et nous l’apprécions, mais vous devez aussi penser aux voisins. Il y a des enfants et des personnes âgées ici, nous vous demandons de trouver un autre endroit où loger jusqu’à ce que l’épidémie de Covid-19 soit passée ».

Malgré le ton calme et les remerciements, il ne fait aucun doute qu’une telle demande est un acte d’égoïsme et de manque de gratitude envers une personne qui, en se sacrifiant et en donnant le meilleur d’elle-même, se bat pour le bien-être de la communauté. C’est précisément cette communauté qui, au lieu d’exprimer sa solidarité, a tenté de l’éloigner.
Les Voisins Demandent À Un Médecin De Déménager En Raison Du Coronavirus : &Quot;Je N'Ai Nulle Part Où Aller&Quot;

Incrédulité et amertume dans les mots de Marcelo : « ils m’invitent à aller dans un autre endroit à cause de la pandémie, parce que je suis médecin. Mais je n’ai pas d’autre endroit où aller. La peur fait parfois ressortir le pire en nous ».

Une crainte qui ne peut être justifiée, puisque Marcelo lui-même, chez lui, évite d’avoir des contacts directs avec sa famille, et encore moins avec ses voisins. De tels sentiments risquent de conduire à l’injustice, et c’est ce qui s’est produit dans le cas présent. Nous espérons que de plus en plus de personnes comprendront qu’il est nécessaire, en ce moment, d’agir avec courage et bon sens.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Loading…

0