Football : le Suisse Vladimir Petkovic succède à Belmadi à la tête de l’Algérie

Football : le Suisse Vladimir Petkovic succède à Belmadi à la tête de l'Algérie

Après six années sous la direction de Djamel Belmadi, l’Algérie va connaître un nouveau sélectionneur. La Fédération algérienne a officialisé jeudi l’arrivée du Suisse Vladimir Petkovic pour aider les Fennecs à se qualifier pour la CAN 2025 et la Coupe du monde 2026.

Publié le : Modifié le :

3 mn

Fin d’un suspens qui n’en était plus un puisque les rumeurs se faisaient de plus en plus insistantes ces derniers jours. La fédération algérienne de football (FAF) a officialisé jeudi 29 février la nomination du Suisse Vladimir Petkovic à la tête des Fennecs.

Exit Djamel Belmadi qui aura présidé à la destinée de son équipe pendant six ans. Si le Franco algérien aura donné à l’Algérie sa deuxième étoile grâce au sacre à la CAN 2019, il reste sur deux piteuses éliminations en Coupe d’Afrique au premier tour d’affilée. Il a logiquement fait partie des neuf sélectionneurs victimes des mauvaises performances de son équipe, tout comme Rigobert Song.

À lire aussi« C’est un abattement » pour les joueurs algériens après le nouveau fiasco à la CAN

La FAF compte donc sur Vladimir Petković peut redonner du lustre à l’équipe nationale. Né à Sarajevo au sein d’une famille croate de Bosnie et naturalisé suisse en 2003, il a accompli l’essentiel de sa carrière de joueur et d’entraîneur dans son pays d’accueil, avec des passages à l’étranger sur le banc de Samsunspor en Turquie et à la Lazio Rome, pensionnaire de Serie A avec lequel il remporte une Coupe d’Italie contre l’AS Rome, le grand rival, en mai 2014.

Certes,  le « Docteur » reste sur un échec total à  Bordeaux en Ligue 1  avec moins d’un point pris par match et une participation non négligeable à la descente des Girondins en Ligue 2. Mais il a montré sa capacité à faire briller les sélections.

Il a fait exploser le plafond de verre de la Suisse

Il a tenu les rênes de la « Nati », la sélection nationale suisse de 2014 à 2021. En plus d’être un modèle de longévité au pays des horlogers, et de régularité puisqu’il a toujours qualifié sa sélection pour les grandes compétitions et l’a sortie des phases de groupe, Vladimir Petkovic a apporté ambition, rigueur et confiance.

Sous sa houlette, les Suisses se sont qualifiés pour tous les tournois majeurs. Surtout, l’ancien entraîneur de la Lazio était parvenu à percer le plafond de verre de la Suisse en leur faisant parvenir à remporter le premier match à élimination direct de leur histoire.

Le tout avec la manière : la Suisse avait renversé les champions du monde en titre, la France, qui menait pourtant 3 à 1 à 10 minutes du terme du match. Les supporters des Bleus en conservent un souvenir cuisant.

Le néo-sélectionneur des Fennecs doit arriver dimanche à Alger et donner sa première conférence de presse lundi 4 mars. Il devrait annoncer ses objectifs en vue des deux prochaines grosses échéances de l’Algérie : la CAN 2025 chez le voisin et rival marocain et le Mondial 2026.

L’Algérie a commencé par deux victoires en deux matches sa campagne de qualification pour la prochaine Coupe du monde nord-américaine. Vladimir Petkovic devra bâtir sur cette bonne entame pour faire oublier les derniers échecs des Fennecs.

Après deux matches amicaux prévus contre la Bolivie et l’Afrique du Sud en mars, l’Algérie affrontera la Guinée et l’Ouganda en juin dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2026.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *