En images : la veillée en hommage à Missak Manouchian, avant son entrée au Panthéon

En images : la veillée en hommage à Missak Manouchian, avant son entrée au Panthéon

Avant son inhumation au Panthéon, une veillée funéraire a eu lieu mardi en l’honneur du poète arménien et résistant Missak Manouchian. La cérémonie s’est déroulée au Mont-Valérien, lieu de son exécution par l’armée nazie. Retour en images.

Publié le :

3 mn

La veillée funéraire s’est déroulée sur le lieu même de son exécution par les nazis, 80 ans plus tôt, à l’âge de 37 ans. Le résistant Missak Manouchian était à l’honneur mardi 20 février au Mont-Valérien, dans les Hauts-de-Seine. Une cérémonie organisée par le secrétariat d’État aux Anciens combattants, la veille de l’inhumation de ce poète communiste d’origine arménienne au Panthéon, aux côtés de son épouse Mélinée. Plusieurs centaines de personnes ont assisté à l’événement.

Le cercueil a suivi le chemin des derniers instants du combattant, de la chapelle à la clairière des fusillés.

Des militaires transportent la dépouille de Missak Manouchian, héros de la résistance française, pour la veillée funéraire qui se déroule la veille de son entrée au Panthéon, le 20 février 2024. © AFP – STEPHANE DE SAKUTIN / ECPAD

La Marseillaise sur le Mont-Valérien

Après l’arrivée de la dépouille, recouverte d’un drapeau français, la Marseillaise puis le Chant des Partisans, célèbre hymne de résistance, ont résonné sur le Mont-Valérien.

Le cercueil de Missak Manouchian arrive au Mont-Valérien, le lieu où il a été fusillé par les nazis, 80 ans auparavant.
Le cercueil de Missak Manouchian arrive au Mont-Valérien, le lieu où il a été fusillé par les nazis, 80 ans auparavant, pour une veillée funéraire. © AFP – STEPHANE DE SAKUTIN / ECPAD

L’événement, présidé par Patricia Mirallès, secrétaire d’État chargée des Anciens combattants, s’est tenu en présence de plusieurs membres du gouvernement, le chef d’état-major des Armées, des responsables politiques communistes ainsi que des familles de résistants. 

« Cette veillée apporte ce que notre jeunesse a besoin de voir : des gens courageux qui ont épousé la France et se sont battus pour la liberté », a-t-elle déclaré.

La secrétaire d’État aux anciens combattants, Patricia Mirallès, présidait la veillée en hommage à Missak Manouchian.
La secrétaire d’État aux anciens combattants, Patricia Mirallès, présidait la veillée en hommage à Missak Manouchian. Interrogée par Franceinfo, elle a salué un moment « fort et vivant » et estimé que cette veillée « apporte ce que notre jeunesse a besoin de voir ». AFP – STEPHANE DE SAKUTIN

L’assemblée a observé une minute de silence en hommage à cette figure de la lutte contre l’occupation nazie, qui s’est illustré à la tête d’un réseau très actif avant d’être arrêté et fusillé avec ses camarades. Sa panthéonisation vise à honorer toute la « résistance communiste et étrangère », selon les précisions de l’Elysée. 

À lire aussiL’entrée de Missak Manouchian au Panthéon, un hommage à tous les résistants étrangers

Après la lecture de la dernière lettre du combattant à son épouse Mélinée, les noms des 22 compagnons de lutte de Missak Manouchian, qui composaient le groupe des Francs-tireurs et partisans de la main d’œuvre immigrée, les FTP-MOI, ont été appelés. Leur nom sera également inscrit au Panthéon.

Encadrant le cercueil, des adolescents tiennent les portraits des compagnons de lutte de Missak Manouchian. Ces membres des FTP-MOI, groupe de résistants étrangers, ont été fusillés à ses côtés.
Encadrant le cercueil, des adolescents tiennent les portraits des compagnons de lutte de Missak Manouchian. Ces membres des FTP-MOI, groupe de résistants étrangers, ont été fusillés à ses côtés le 21 février 1944. © AFP – STEPHANE DE SAKUTIN / ECPAD

Cinq projecteurs braqués vers le ciel avaient été installés à l’endroit précis où se dressaient les poteaux d’exécution. Quelques heures avant sa mort, Missak Manouchian déclarait ne ressentir « aucune haine contre le peuple allemand et contre qui que ce soit ».

Des soldats transportent le cercueil de Missak Manouchian à travers la clairière des fusillés, où il a été exécuté par les soldats nazis avec ses camarades de la résistance.
Des soldats transportent le cercueil de Missak Manouchian à travers la clairière des fusillés, où il a été exécuté par les soldats nazis avec ses camarades de la résistance. Les projecteurs braqués vers le ciel sont installés à l’endroit où se dressaient les poteaux d’exécution. © AFP – STEPHANE DE SAKUTIN / ECPAD

Après ce moment de recueillement, le cercueil a été exposé sur l’esplanade du Mémorial de la France combattante, avant d’en rejoindre la crypte pour la nuit. Et d’être à nouveau déplacé, dès mercredi 21 février, vers le Panthéon, sa dernière demeure.

Avec AFP

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *