Des pluies verglaçantes et de la neige sur le nord de la France, la circulation restreinte

Des pluies verglaçantes et de la neige sur le nord de la France, la circulation restreinte

Un « épisode de pluies verglaçantes notables, suivi d’un épisode de neige » vont toucher un tiers de la France de mardi à jeudi, annonce Météo-France. Trente-huit départements du Nord du pays sont placés en vigilance orange, la circulation a été restreinte sur une partie de territoire.

Publié le :

4 mn

 

Un épisode de froid va s’abattre sur un tiers de la France. Neige et verglas sont prévus dans la nuit de mardi 16 à mercredi 17 janvier, avec des restrictions de circulation qui vont s’étendre d’Ouest en Est du territoire. 

Quatorze départements allant du Haut-Rhin à La Manche sont en vigilance orange neige-verglas, selon le bulletin de 22 h de Météo-France. Leur nombre augmentera à partir de minuit pour atteindre 38 départements en vigilance orange pluie-inondation et neige-verglas.

Il s’agit d’un « épisode de pluies verglaçantes notables, suivi d’un épisode de neige localement marqué et de regel étendu à l’arrière », selon Météo-France.


La circulation des poids-lourds de plus de 7,5 tonnes est interdite à partir de 20 h sur le réseau routier national dans le Calvados, l’Eure, le Loiret, la Manche, l’Orne, la Seine-Maritime et en Eure-et-Loir, ainsi qu’en Mayenne sur la RN12, entre la jonction de la RD34 et la limite du département de l’Orne, a indiqué Bison Futé.

« Les autorités ont décidé de restreindre la circulation des poids-lourds de plus de 7,5 tonnes sur les axes A10, A11 et A71 en direction et en provenance de Paris », a complété Vinci Autoroutes. L’interdiction s’étendra progressivement à 22 h à la région Ile-de-France et à la région Bourgogne-Franche-Comté, puis aux Hauts-de-France et à l’Alsace à partir de minuit, a fait savoir le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu.

Il devrait neiger dans le Nord-Pas-de-Calais. La Région a décidé la suspension « totale » de la circulation des transports scolaires et interurbains mercredi, avec des reprises partielles jeudi. Dans les écoles, un accueil minimum sera assuré pour les familles ne pouvant pas garder leurs enfants.

Le ramassage scolaire est également suspendu dans le Doubs, le Bas-Rhin, la Moselle, la Meuse, le Haut-Rhin, le Territoire de Belfort, en Meurthe-et-Moselle et en Côte-d’Or, hors métropole de Dijon.

En Normandie, la région a annoncé « suspendre l’ensemble des services scolaires et lignes commerciales », mercredi. Pour autant, les collèges et lycées resteront ouverts.

Des épisodes de pluies verglaçantes et des chutes de neige

« Pour l’Île-de-France, de la neige est attendue, vite remplacée par de la pluie. Avec les températures froides, des pluies verglaçantes sont à craindre à partir de 22 h », précise Météo-France.

« La préfecture de police (…) examinera s’il y a lieu de déclencher l’interdiction de circulation sur la RN 118 », axe routier important au sud-ouest de la capitale, « dont vous savez la sensibilité » à des épisodes neigeux, a précisé Christophe Béchu.

Pendant la journée de mercredi, il pleuvra de la Bretagne au Grand Est, avec « des pluies verglaçantes ou des chutes de neige parfois conséquentes (…) attendues », poursuit Météo-France.

Les cumuls de neige pourraient atteindre « localement 10 à 20 centimètres sur la Haute-Normandie, Picardie et sud du Nord-Pas-de-Calais ». Cet épisode neigeux devrait prendre fin progressivement jeudi.

Des épisodes de froid en voie d’extinction

« Les épisodes de neige en plaine sont beaucoup moins fréquents depuis les années 1980 », indique Météo-France sur son site.

Dans le passé, « le dernier épisode récent de neige en plaine généralisé sur la moitié nord du pays, c’est décembre 2010 », a détaillé Matthieu Sorel, climatologue chez Météo-France. En février 2018, un épisode plus localisé avait engendré « de fortes chutes de neige de la région Centre au Bassin parisien, avec parfois plus de 10 centimètres » localement, a-t-il ajouté.

Un autre « épisode majeur de neige en plaine » a eu lieu en mars 2013, là aussi plus localisé, « notamment sur la Normandie », a rappelé Matthieu Sorel.

À lire aussiGlaciers, coraux… La planète face à la menace des « points de bascule » climatiques

 

Dans les massifs montagneux, « l’enneigement est très disparate », a ajouté le prévisionniste. « Les Alpes du Nord ont un enneigement excédentaire à toute altitude (…) Sur le sud des Alpes, l’enneigement est extrêmement déficitaire, tout comme sur les Pyrénées et sur la Corse. »

Les épisodes de froid se raréfient en France comme à l’échelle de la planète, sous l’effet du réchauffement climatique qui en diminuent la probabilité, la durée et l’intensité, selon les climatologues. En France, « le mois de décembre a été très doux par rapport aux normales (…) et puis ce mois de janvier a commencé par une petite période froide », a souligné Matthieu Sorel.

Avec AFP

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *