Côte d’Ivoire : qui est Guéla Doué, le nouvel Éléphant appelé par Emerse Faé ?

Côte d'Ivoire : qui est Guéla Doué, le nouvel Éléphant appelé par Emerse Faé ?

Le latéral droit du Stade Rennais, Guéla Doué, a été appelé par Emerson Faé pour disputer les matches amicaux de mars de la Côte d’Ivoire. Un an après ses débuts avec les espoirs des Éléphants, le défenseur de 21 ans va donc faire ses premiers pas avec les grands. La récompense d’une progression régulière pour le frère de Désiré Doué, pensionnaire des équipes de France jeunes.

Publié le :

5 mn

Guéla Doué, le bien nommé. Le défenseur du Stade Rennais a été appelé pour la première fois en sélection ivoirienne A pour préparer les matches amicaux contre le Bénin et l’Uruguay les 23 et 26 mars.

Les Éléphants ont prévu une parade en France pour célébrer leur titre de champion d’Afrique lors de la trêve internationale. Et le jeune latéral droit de 21 ans est la surprise du chef d’Emerse Faé sur sa liste de 25 joueurs car le sélectionneur a par ailleurs effectué ses choix sous le signe de la continuité : 24 des 27 champions d’Afrique ont été retenus. Seuls Sébastien Haller (blessé), Christian Kouamé (convalescent) et Serge Aurier (reprise) sont absents. C’est ce dernier, taulier emblématique de la sélection ivoirienne, que Guéla Doué sera chargé de remplacer.

À lire aussiCAN 2024 : les tauliers ivoiriens Aurier et Gradel savourent leur 2e titre de champion d’Afrique

Pour le binational franco-ivoirien, il ne s’agit toutefois pas d’un grand saut dans l’inconnu. Guéla Doué avait en effet déjà fait le choix de sa nationalité sportive en mars 2023 en optant pour les Éléphanteaux.

 

Une jeune carrière au Stade Rennais

Né le 17 octobre 2002 à Angers (Maine-et-Loire, ouest de la France), de parents ivoiriens, Guéla Doué a rejoint le centre de formation du Stade Rennais dès l’âge de 8 ans. Il fait partie de la génération 2002 du club breton, dont le représentant le plus illustre est Eduardo Camavinga, actuel pensionnaire du Real Madrid et titulaire régulier en équipe de France.

À lire aussiFootball : la révélation Eduardo Camavinga, nouveau venu chez les Bleus et crack du Stade Rennais

Ce latéral droit de formation fait ses débuts avec la réserve de Rennes en National 3 lors de la saison 2020-2021 et signe en novembre 2021 son premier contrat pro avec son club formateur. L’été suivant, il intègre la préparation du groupe professionnel pour la première fois et dispute son premier match contre le Stade Malherbe Caen.

Son premier match professionnel intervient le 1er février 2022 contre Strasbourg. Satisfaits de ses prestations, les dirigeants rennais décident, en janvier 2023, de prolonger son contrat jusqu’en juin 2025 et lui offrent une place de doublure d’Assignon pour la saison 2023/2024.

« Depuis le début de saison et même l’année dernière, c’est un garçon qui vient à l’entraînement non pas pour prendre l’air, mais pour progresser. Il se fixe des objectifs, se donne les moyens de les atteindre et les atteindra tôt ou tard, en tous les cas il avance », louait alors Bruno Genesio, entraîneur du Stade Rennais.

Cependant, avec le remplacement de Genesio par Julien Stéphan, il devient rapidement titulaire et indiscutable dans le onze breton. Cette année, il a disputé 26 matches pour 15 titularisations et est devenu une valeur sûre sur le flanc droit du Stade Rennais.

« C’est vrai que je ne m’attendais pas à jouer autant, mais j’ai toujours été prêt à enchaîner les matches, aider l’équipe. Je suis content d’avoir eu cette opportunité », expliquait-il en février dans Ouest-France. « C’est ma deuxième année en pro, la saison dernière j’avais pris aussi de l’expérience en côtoyant le groupe, ce qui m’a permis d’appréhender les matches avec moins de stress. Et je suis là d’abord pour jouer au foot, donc pas de stress inutile. »

Une fratrie de talents

Mais dans la famille Doué, il y a encore plus… doué. Guéla a connu une éclosion plus tardive que son petit frère Désiré. Champion d’Europe des moins de 17 ans en 2022 avec Warren Zaïre-Emery, Mathys Tel ou encore son coéquipier Jeanuël Belocian, vite ciblé par de grands clubs, le cadet avait signé un premier contrat pro au Stade Rennais avant ses 17 ans.

« On est très proches, et il a pu m’expliquer deux ou trois trucs, alors que normalement ça se fait dans le sens inverse », s’amuse Guéla, toujours dans Ouest-France. « Mais ça fait du bien de l’avoir à mes côtés, on se parle énormément, peu importe les moments, on est là l’un pour l’autre. Cela fait plaisir de partager ces moments et notre passion aujourd’hui. On profite de chaque match que l’on joue ensemble. »

Fusionnels, les deux frangins ont pourtant des trajectoires assez opposées : d’un côté, le jeune milieu pétri de talent avec le monde à ses pieds, à qui tous prédisent un avenir post-Rennes dans la lignée des Ousmane Dembélé ou Eduardo Camavinga. De l’autre, un Guéla plus laborieux mais qui se donne les moyens de ses objectifs : « Désiré, c’est un talent pur, et Guéla, tout ce qu’il a, il est allé le chercher. À Rennes, il souffre de son image parce qu’il a pris du temps à grandir, mais c’est un monstre. Guéla est plus posé, il a une maturité incroyable, Désiré est plus flamboyant », résumait dans L’Équipe en octobre dernier un proche de la fratrie.

Chez les Éléphants, Guéla Doué devra aussi gagner sa place s’il veut rester dans la durée. Emerse Faé ayant indiqué qu’il n’était pas son premier choix pour suppléer à Serge Aurier. Mais avec sa force de travail, l’aîné des Doué a toutes les cartes en main.

De là à rêver d’un destin façon Boateng pour la fratrie ? En 2010 et 2014, les demi-frères Kevin-Prince et Jérôme s’étaient affrontés en Coupe du monde. Le premier portait le maillot du Ghana, terre de ses parents, tandis que le second arborait celui de l’Allemagne, où les deux frères étaient nés.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *