Côte d’Ivoire : à l’ombre du football roi, le rugby joue avant tout un rôle social

Côte d'Ivoire : à l'ombre du football roi, le rugby joue avant tout un rôle social

Alors que le continent européen vibre au rythme du Tournoi des Six nations, l’ovalie a encore du mal à se faire une place en Afrique. Loin de la popularité du football, le rugby joue surtout un rôle social en Côte d’Ivoire, en aidant par exemple à rescolariser des enfants à Abobo, l’un des quartiers d’Abidjan. Reportage.

Publié le :

1 mn

Malgré la suprématie du football en tant que sport « roi » en Afrique, le rugby tente de se faire une place. En Côte d’Ivoire, ce sport revêt même une dimension sociale significative, en contribuant notamment à la réinsertion scolaire des enfants à Abobo, l’un des quartiers défavorisés d’Abidjan.

« La première des choses est de leur apprendre le goût de la vie par la pratique du sport. C’est pourquoi le thème principal du club est l’insertion de la jeunesse par la pratique du rugby », explique Erman Yao, le principal éducateur du club.

Ici les moyens sont rudimentaires : un terrain vague, quelques plots… Mais les enfants apprécient. Et les éducateurs en profitent pour insister sur les bienfaits de la scolarisation alors que 60 % seulement de leurs élèves y vont de manière quotidienne.

À lire aussiPieds nus, jongles et foot total : l’académie Guillou, un centre de formation pas comme les autres

Parmi les soutiens de cette initiative, il y a Bakary Meïté, ancien joueur professionnel et international ivoirien : « Quand ils sont ici, ils ne sont pas dans la rue », loue l’international. « On récupère des enfants qui n’étaient pas scolarisés et on les rescolarise. On leur explique que grâce au rugby, ils peuvent faire autre chose. »

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *