Comme en 2022, l’Algérie entame sa CAN par un décevant match nul

Comme en 2022, l'Algérie entame sa CAN par un décevant match nul

Comme à la CAN 2022, l’Algérie a entamé sa Coupe d’Afrique des nations par un match nul lundi. Pourtant dominateurs et lancés par un but de Bounedjah, les Fennecs ont laissé l’Angola égaliser sur penalty (1-1).

Publié le : Modifié le :

2 mn

Un match nul qui doit réveiller des vieux démons. Deux ans après sa cauchemardesque et courte aventure au Cameroun, l’Algérie s’est encore pris les pieds dans le tapis pour son entrée en lice (1-1) à la CAN 2024. Malgré l’ouverture du score de Bounedjah, l’Angola n’a rien lâché et égalisé sur penalty.

L’Algérie a rapidement trouvé l’ouverture dans le match. Belaïli lance Bounedjah dans la profondeur. L’attaquant des Fennecs n’a plus qu’à ajuster calmement Neblu de l’extérieur du pied (18e, 1-0).

Le buteur croit même inscrire un doublé lorsque, quelques minutes plus tard, il envoie un splendide retourné dans la lucarne. Mais ce qui aurait pu être un des buts du tournoi reste une anecdote puisqu’il est déclaré hors-jeu (22e).

L’Angola sur penalty

Les « Palancas negras » sont revenus en deuxième période grâce à un penalty consécutif à une faute de Bentaleb sur Mabululu. Le pensionnaire du Ittihad Alexandrie se fait justice lui même trompant Mandrea. Le gardien du Stade Malherbe de Caen ne peut rien faire (66e, 1-1).

À lire aussiRetrouvez le classement du groupe D

Les Fennecs peuvent nourrir des regrets. Ils étaient au rendez-vous mais n’ont pas su tuer le match concédant un but sur leur unique temps faible. Ils ont baissé d’intensité sur la longueur et Mahrez s’est montré trop effacé pour faire la différence. De là à s’inquiéter pour la suite ? Sans doute pas, même ils pourraient se retrouver au pied du mur en cas de revers dans le choc du groupe D face au Burkina Faso.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *