CAN 2024 : Williams, En-Nesryi et Traoré… Les cinq joueurs africains de Liga à suivre

CAN 2024 : Williams, En-Nesryi et Traoré… Les cinq joueurs africains de Liga à suivre

Inaki Williams, Hamari Traoré, Youssef En-Nesyri, Saúl Coco et Renildo… Comme pour les autres championnats, les rangs des équipes de Liga vont se dépeupler pour garnir ceux des sélections africaines pour la CAN en Côte d’Ivoire (13 janvier – 11 février). France 24 a préparé une sélection de cinq joueurs du championnat espagnol qui auront l’opportunité de faire parler d’eux.

Publié le :

5 mn

Youssef En-Nesyri (Maroc, FC Séville)

Le Marocain Youssef En-Nesyri célèbre son but face au Portugal au stade Al Thumama de Doha, au Qatar, le 10 décembre 2022.
Le Marocain Youssef En-Nesyri célèbre son but face au Portugal au stade Al Thumama de Doha, au Qatar, le 10 décembre 2022. © Martin Meissner, AP

Pour la CAN 2024, le Maroc apparaît comme un favori indiscutable. Et pour la victoire finale, leur principal atout offensif s’appelle Youssef En-Nesyri. L’ancien pensionnaire de l’académie Mohammed VI répond toujours présent quand le Maroc a besoin de lui. Lors de l’épopée au Qatar, ses deux buts furent décisifs : le premier face au Canada a permis aux Lions de l’Atlas de prendre la première place de leur groupe, le deuxième, un coup de casque monumental dont il a le secret, a fait de sa sélection la première équipe africaine à atteindre les demi-finales d’un Mondial. Le tout face au Portugal de Cristiano Ronaldo.

En club aussi, Youssef enchaîne les belles performances et les buts décisifs. Il a remporté deux titres de Ligue Europa avec le club de Séville. Jusqu’à présent, le joueur de 26 ans a marqué 9 buts en 25 matches, toutes compétitions confondues cette saison. Et il compte désormais briller en Côte d’Ivoire.

Youssef En-Nesyri avec le Maroc : 65 matches disputés, 17 buts, 3 passes décisives 

Saúl Coco (Guinée équatoriale, Las Palmas) 

Saul Coco au duel avec Riyad Mahrez lors de la CAN 202.
Saul Coco au duel avec Riyad Mahrez lors de la CAN 202. © Charly Triballeau, AFP

Pour une bonne édition de la CAN, il faut des stars capables d’empiler les buts ou les dribbles chaloupés à même de faire chavirer les stades. Mais il faut aussi des joueurs de devoir, des rocs sur lesquels toute l’équipe repose. Saul Cocoest est de ceux-là.

En club, le natif de Lanzarote n’a pas déménagé bien loin, puisqu’il évolue sous les couleurs d’UD Las Palmas. En sélection, il va connaître son deuxième tournoi majeur en tant que pilier de la défense des Équatoguinéens.

Djené Dakonam avec la Guinée équatoriale  : 16 matches disputés, 3 buts

Hamari Traoré (Mali, Real Sociedad) 

Hamari Traoré sous le maillot de la Real Sociedad.
Hamari Traoré brille avec le Mali et la Real Sociedad Ander Gillenea, AFP

Né à Bamako, au Mali, Hamari Traoré est un pur produit de son pays. Il a été formé au JMG Bamako puis à l’USFAS, avant de s’envoler pour la France (Paris FC) en 2013. Il a ensuite fait les beaux jours du Stade rennais, où il a rapidement conquis les cœurs et le brassard de capitaine. Cet été, il a fait le choix de l’Espagne et du départ à la Real Sociedad, où il s’est également installé comme titulaire indiscutable (21 titularisations en 24 matchs toutes compétitions confondues) et est devenu un rouage essentiel de la qualification pour les 8es de finale de Ligue des champions.

Si une légère incertitude plane sur son état de forme, la faute à une vilaine blessure, Hamari Traoré est bien du voyage pour la Côte d’Ivoire pour ce qui constitue déjà sa 4e participation à la compétition continentale.

Hamari Traoré avec le Mali : 50 matches disputés, 2 buts, 5 passes décisives

Reinildo (Mozambique, Atlético Madrid)

Reinildo sous le maillot de l'Atletico Madrid.
Reinildo est un latéral de talent. © Thomas Coex, AFP

Le Mozambique fait son retour à la Coupe d’Afrique, 14 ans après leur dernière participation. « Os Mambas » peuvent s’appuyer sur une génération talentueuse pour rêver d’exploits entre Geny Catamo (Sporting CP), le défenseur Mexer (Bandırmaspor) et le latéral Reinildo.

Pour le pensionnaire de l’Atlético Madrid, la CAN sera l’occasion de démontrer qu’il n’a rien perdu de sa superbe après avoir été éloigné des terrains pendant 273 jours, la faute à une vilaine rupture du ligament croisé. « La blessure est maintenant derrière nous, je me sens bien et maintenant je vais continuer à travailler pour faire un bon championnat. Nous voulons continuer à écrire l’histoire avec cette équipe et maintenant cela signifie gagner des matchs », a-t-il promis.

Reinildo avec le Mozambique : 27 matches disputés, 1 passe décisive

Inaki Williams (Ghana, Athletic Bilbao)

Inak iWilliams sous le maillot de l'Atletic Bilbao.
À 29 ans, Inaki Williams va découvrir sa première CAN. © Jorge Guerrero, AFP

À 29 ans, l’attaquant va découvrir sa première CAN, après avoir longtemps caressé le rêve de jouer pour l’Espagne. Le buteur de l’Athletic Bilbao, Inaki Williams, est en forme, lui qui a déjà inscrit huits buts et trois passes décisives avec le club basque.

Pour celui qui a changé de nationalité sportive en 2022, la Coupe d’Afrique sera une affaire personnelle : « Jouer la CAN signifie beaucoup pour moi. Mon ambition est d’aller le plus loin possible avec les Black Stars », expliquait-il récemment. Avec les inamovibles frères Ayew et le jeune espoir Mohammed Kudus, le Ghana aura une nouvelle fois l’occasion de jouer les troubles fêtes.

Inaki Williams avec le Ghana : 13 matches, 1 but 

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *