CAN 2024 : meilleur joueur, buteur, entraîneur… qui sont les grands gagnants ?

CAN 2024 : meilleur joueur, buteur, entraîneur... qui sont les grands gagnants ?

La Coupe d’Afrique des nations (CAN) s’est conclue, dimanche, en Côte d’Ivoire par la victoire du pays hôte en finale face au Nigeria (2-1). Cette soirée a aussi été l’occasion pour la Confédération africaine de football de décerner les titres de meilleur joueur, meilleur jeune ou encore meilleur entraîneur à l’issue de cette édition spectaculaire. Voici leurs noms.

Publié le :

5 mn

Comme pour chaque édition de la Coupe d’Afrique des nations, la Confédération africaine de football (CAF) décerné plusieurs titres, dimanche 11 février, à des acteurs essentiels au succès de cette CAN 2024.

Ces récompenses ont été annoncées à l’issue de la finale entre la Côte d’Ivoire et le Nigeria, un match remporté par les Éléphants (2-1) à l’issue duquel le pays a décroché son troisième sacre sur le continent africain.

À lire aussiLa Côte d’Ivoire remporte sa CAN en renversant le Nigeria en finale

Meilleur joueur : William Troost-Ekong (Nigeria)

Le capitaine des Super Eagles aurait sans doute préféré soulever le trophée de la Coupe d’Afrique des nations, mais son but inscrit en finale face à la Côte d’Ivoire n’aura finalement pas suffi. Il n’empêche : William Troost-Ekong a été le patron de la défense – quasiment hermétique – du Nigeria durant la CAN 2024.

Cerise sur le gâteau, William Troost-Ekong a battu un record, dimanche, en devenant le premier défenseur à inscrire cinq buts en phase finale de CAN, dont trois cette année. Historique.

À lire aussiCAN 2024 : Troost-Ekong, pilier de la défense du Nigeria engagé sur tous les terrains

Meilleur jeune : Simon Adingra (Côte d’Ivoire)

À 22 ans, Simon Adingra a vu sa côte monter en flèche durant la compétition. Sélectionné par l’ex-entraîneur de la Côte d’Ivoire, Jean-Louis Gasset, à la place de l’expérimenté Wilfried Zaha, le jeune ailier a d’abord manqué plusieurs matches du premier tour à cause d’une blessure.

Mais le nouvel entraîneur ivoirien, Emerse Faé, lui a accordé sa confiance et le jeune talent la lui a bien rendue : buteur en quarts de finale face au Mali, Simon Adingra a été virevoltant face à la RD Congo en demi-finale, puis face au Nigeria en finale. Et contre les Super Eagles, il a été étincelant : deux passes décisives, six passes clés et cinq dribbles réussis sur neuf tentés. Logiquement élu homme du match, il a encore tout l’avenir devant lui.

Meilleur buteur : Emilio Nsue Lopez (Guinée équatoriale)

Avec 5 buts inscrits durant la CAN 2024, l’attaquant de la Guinée équatoriale Emilio Nsue Lopez a été élu meilleur buteur de la compétition. Âgé de 34 ans, celui qui joue en 3e division espagnole caracolait en tête du classement des meilleurs marqueurs depuis les phases de poules après son triplé contre la Guinée-Bissau (4-2) puis son doublé contre la Côte d’Ivoire (4-0).

L’Angolais Gelson Dala prend la deuxième marche du podium avec quatre buts inscrits – dont un doublé marqué face à la Namibie (3-0) en huitièmes de finale. L’Égyptien Mostafa Mohamed décroche, quant à lui, la médaille de bronze du classement des buteurs avec quatre buts marqués durant la compétition.

À lire aussiQui peut encore détrôner Emilio Nsué, toujours meilleur buteur de la CAN ?

Meilleur entraîneur : Emerse Faé

On le disait en mission impossible lors de son arrivée sur le banc de la Côte d’Ivoire au milieu de la compétition. Pourtant, Emerse Faé a déjoué les pronostics et a conduit son équipe jusqu’à la victoire finale face au Nigeria. L’entraîneur des Éléphants avait pris son poste pour assurer l’intérim dans un contexte difficile après l’humiliation face à la Guinée équatoriale.

Il a su ranimer l’état d’esprit de joueurs ivoiriens qui ont frôlé l’élimination, avant de faire des choix tactiques et des changements payants lors des matches à élimination directe. Avec le résultat que l’on sait, une troisième Coupe d’Afrique pour la Côte d’Ivoire à la clé.

À lire aussiQui est Emerse Faé, « l’homme de terrain » en mission impossible pour la Côte d’Ivoire ?

Meilleur gardien : Ronwen Williams (Afrique du Sud)

Il incarne parfaitement l’expression « dernier rempart » utilisée pour désigner les gardiens de football : Ronwen Williams a brillé par sa solidité dans la cage de l’Afrique du Sud durant la CAN 2024. Les Bafana Bafana lui doivent plusieurs interventions décisives notamment lors des matches à élimination directe.

Et s’il ne devait rester qu’un moment mémorable, ce serait sans doute sa séance de tirs au but face au Cap-Vert en quarts de finale. Ronwen Williams a alors dégoûté, à lui tout seul, les Requins Bleus en repoussant quatre de leurs tirs sur cinq tentés.

Prix du Fair-Play : l’Afrique du Sud

Outre leur gardien, les Bafana Bafana ont aussi été mis à l’honneur par la CAF pour leur sens du fair play durant la Coupe d’Afrique des nations en Côte d’Ivoire. Le collectif sud-africain est distingué par ce trophée, et aussi, en partie, le club de Pretoria des Mamelodi Sundowns – dans lequel jouent huit footballeurs sur le onze titulaire de l’Afrique du Sud.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *