CAN 2024 : le Nigeria remporte le choc contre la Côte d’Ivoire et se relance

CAN 2024 : le Nigeria remporte le choc contre la Côte d'Ivoire et se relance

De notre envoyé spécial à Abidjan – Dans le match le plus intense et relevé de la Coupe d’Afrique jusque là, le Nigeria est venu à bout de la Côte d’Ivoire jeudi (1-0) lors de leur deuxième match de la compétition. Un penalty provoqué par Osimhen et converti par son capitaine Ekong et voilà les Super Eagles relancés dans la CAN 2024.

Publié le : Modifié le :

4 mn

Le premier choc de la CAN 2024 a livré son verdict. Et, au désespoir du pays-hôte, c’est le Nigeria qui est sorti vainqueur de son duel contre la Côte d’Ivoire avec une courte victoire 1 à 0. La veille, le sélectionneur des Super Eagles, José Peseiro, avait imploré Dieu de faire pencher la balance de leur côté et soit le Tout-Puissant l’a écouté, soit ses joueurs ont trouvé ce qu’il fallait pour faire basculer ce match intense de leur côté.

Entre le match Guinée équatoriale – Guinée-Bissau et celui-ci, c’est le jour et la nuit niveau remplissage des tribunes d’Ébimpé. Les fans des Éléphants sont arrivés en masse entre les deux matches du groupe A pour soutenir leurs joueurs.

Cependant, l’avant-match a failli tourner au rocambolesque, comme la CAN peut en avoir le secret. Le bus du Nigeria a été retardé par les embouteillages d’Abidjan et n’a rejoint le stade qu’à 45 minutes du coup d’envoi. Mais le match a bien débuté à l’heure.

Après les bouchons, un match à 100 à l’heure

D’ailleurs, les Nigérians n’ont pas de temps à perdre. Victor Osimhen montre que les bouchons ne l’ont pas plus perturbé que ça et impose d’entrée une énorme pression sur la défense ivoirienne. Evan N’Dicka s’en sort bien (3e). 

Le joueur africain de l’année 2023 est trouvé dans la profondeur mais manque sa frappe (7e). La Côte d’Ivoire répond de suite : Kouamé se retrouve en position de frappe mais sa tentative est déviée en corner par Nwabali (8e). Le match est lancé et ça va d’un but à l’autre pour le plus grand plaisir des supporters qui attendaient avec impatience ce premier choc de la CAN 2024.

Celui-ci tient ses promesses. Les deux équipes pratiquent un football au transition rapide et cherche rarement à garder le ballon. Il ne faut que quelques passes aux Super Eagles et aux Éléphants pour se procurer des situations dangereuses. À ce petit jeu, Victor Osimhen apparaît particulièrement en jambes tandis que Seko Fofana fait des merveilles dans la dernière passe. À l’artillerie aussi : il déclenche une frappe lourde et puissante que Nwabali ne peut que repousser (31e). Kouamé se fait rattraper par la patrouille avant de pouvoir reprendre. La deuxième tentative lointaine du prix Marc-Vivien Foé 2022 est contrée (33e).

Lorsque les 22 acteurs reviennent sur la pelouse après la pause, les dizaines de milliers d’Ivoiriens et la poignée bruyante de Nigérians retiennent leur souffle. Ils savent que dans ce genre de match enlevé, le premier but peut-être le bon… Ou le début d’un festival de buts !

Ekong sur penalty

C’est un penalty qui finit par débloquer la rencontre. Alors que Yahia Fofana avait stoppé héroïquement une frappe d’Osimhen, l’arbitre revient après de longues tergiversations à une faute de Diomande. Le capitaine des Super Eagles Ekong ouvre le score d’une frappe tout en puissance qui laisse sur place Fofana (55e, 1-0).

 

Un but qui réveille les tribunes. Les Ivoiriens ont à cœur de montrer qu’ils sont de vrais supporters et non pas de simples spectateurs comme il leur a été reproché pour le match d’ouverture. Elle pousse les Éléphants comme un seul 12e homme orange, blanc et vert.

Le sélectionneur Jean-Louis Gasset a bien compris que son équipe avait besoin d’un second souffle : il fait rentrer coup sur coup Séri, Bamba et Pépé pour remobiliser sa ligne d’attaque. 

C’est cependant le détonateur Fofana qui est à la manœuvre pour relancer des Éléphants sans solutions. Il enroule son tir à l’entrée de la surface, mais le ballon passe juste à côté du but de Nwabali (73e). Le match va d’une surface à l’autre, comme si les équipes n’avaient plus de milieu de terrain. N’Dicka tente aussi de la tête(75e). Mais les Ivoriens ne trouvent pas l’ouverture et le geste suffisamment précis pour égaliser malgré neuf longues minutes d’arrêts de jeu.

À lire aussiRetrouvez le classement du groupe A

Les fans de la Côte d’Ivoire peuvent nourrir des regrets et sortir les calculettes. La défaite des Oranges permet à leur adversaire du soir de revenir à égalité de point à la deuxième marche du groupe tandis qu’ils glissent eux-même à la troisième place. La Guinée équatoriale qui a du suivre de près le match des Éléphants peuvent sourire : leur victoire les place dans un fauteuil à la première place du groupe avant leur confrontation avec le pays-hôte lundi.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *