CAN 2024 : le Maroc qualifie la Côte d’Ivoire en battant la Zambie

CAN 2024 : le Maroc qualifie la Côte d'Ivoire en battant la Zambie

Le Maroc a battu la Zambie 1 à 0 mercredi et s’est assuré la tête du groupe F de la Coupe d’Afrique des nations (CAN). Une victoire qui qualifie par ricochet la Côte d’Ivoire, repêchée parmi les meilleurs troisièmes de groupe de la CAN 2024.

Publié le : Modifié le :

3 mn

Les Lions de l’Atlas ont rendu heureux tout un pays. Pas le leur, qui se savait déjà qualifié avant le match final du groupe F contre la Zambie, conclu sur le score de 1 à 0. Mais la Côte d’Ivoire, qui depuis le fiasco de lundi face à la Guinée équatoriale cherchait avidement l’équipe qui allait les repêcher. 

Tout le pays hôte avait les yeux rivés sur les Marocains. Et tous les Ivoiriens l’assuraient d’ailleurs : « Nous sommes les plus grands supporters du Maroc ! »

Les Ivoiriens en renfort des supporters du Maroc

Pourquoi cet étrangeté ? Tout simplement parce que dans les jambes des Marocains réside le salut des Éléphants. En effet, seule une victoire des Lions de l’Atlas leur permettait de finir parmi les quatre meilleurs troisièmes et ainsi accéder aux huitièmes de finale. Des huitièmes qu’ils disputeraient avec l’intérimaire Emerse Fae, Jean-Louis Gasset ayant été remercié

Dans le stade de San-Pédro, les Ivoiriens sont venus en masse se mêler aux Marocains pour soutenir les Lions de l’Atlas, donnant même lieu à de belles scènes de fraternisation qui font oublier un temps les échauffourées à la fin du match contre la RD Congo et les accusations de racisme émises contre le sélectionneur marocain Walid Regragui.

En raison de la sanction prononcée par la CAF de quatre matches de suspension dont deux avec sursis, c’est depuis les tribunes qu’il assiste aux débuts de ses hommes. Les Marocains, fidèles à leur statut de favori, contrôlent le ballon et cherchent méthodiquement la faille du bloc zambien. 

Un but entendu jusqu’à Korhogo

Une attente qui se transforme quasi en ennui jusqu’à ce qu’une combinaison lumineuse permette l’ouverture du score. Boufal trouve Hakimi à droite de la surface sur un long ballon. Mulenga repousse le centre du latéral parisien, mais Ziyech est là pour mettre le ballon dans le but vide (36e, 1-0).

La clameur ivoirienne est entendue même jusqu’à Korhogo où se joue Tanzanie – RD Congo, où les spectateurs du stade applaudissent le but inscrit à 535 kilomètres de là et qui qualifie leur équipe. Les 22 joueurs ont dû se demander ce qu’il se passait alors qu’aucune des deux sélections ne parvenait à prendre l’avantage.

La Côte d’Ivoire croit respirer mais au retour des vestiaires, les Chipolopolos font preuve de caractère et se découvrent un peu. Patson Daka se montrent enfin, tout comme les frères Banda. Le Maroc joue avec les nerfs ivoiriens en laissant plus de latitude à leurs adversaires. Un stade rouge et orange le pousse à faire plus.

Mais le score en restera là malgré une dernière praline d’Emanuel Banda pour le plus grand plaisir des Ivoiriens. Si le Maroc peut se satisfaire de finir sur une bonne note et de s’offrir une affiche abordable face à l’Afrique du Sud en huitièmes de finale, la Côte d’Ivoire récupère – en plus de son salut – un gros morceau : le champion sénégalais. 

Mais un problème après l’autre…

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *