CAN 2024 : l’Angola domine nettement la Namibie et file en quarts de finale

CAN 2024 : l'Angola domine nettement la Namibie et file en quarts de finale

L’Angola est le premier qualifié pour les quarts de finale de la CAN 2024, après sa nette victoire sur la Namibie, samedi à Bouaké (3-0). Le match a basculé en quatre minutes, quand les Antilopes noires ont pris le meilleur sur les Brave Warriors grâce à un doublé de Gelson Dala, et que les deux équipes ont joué à dix une bonne partie de la rencontre.

Publié le :

5 mn

Les choses sérieuses commencent à la CAN 2024 avec le début des huitièmes de finale, samedi 27 janvier, et le match opposant l’Angola et la Namibie au stade de la Paix, à Bouaké. Les Antilopes noires ont gagné leur billet pour les quarts de finale face aux Brave Warriors (3-0) grâce à un doublé de Gelson Dala et un but de Mabululu.

Devant les tribunes clairsemées du stade de la Paix à Bouaké, l’Angola évolue en 4-3-3 et la Namibie est disposée en 4-4-2. Gelson Dala qui allume la première mèche sur un débordement dangereux… mais la défense namibienne veille au grain (2e). Durant les premières minutes, les deux équipes sont en jambes et montrent un engagement de chaque instant dans les duels.

Les Brave Warriors tentent des incursions dans le camp adverse, mais Neblu ne se laisse pas surprendre, comme sur cette prise de profondeur de Shalulile, finalement trop juste pour devancer le gardien angolais, qui s’empare du ballon (12e). Les Antilopes noires obtiennent ensuite un coup franc intéressant après une main de Haukongo. Fredy frappe, mais la défense namibienne parvient à repousser le danger (15e).

Le premier tournant du match intervient peu après : Muzeu récupère un ballon dans les pieds de Gaspar et se présente seul face à Neblu. Il tente de le lober mais le gardien angolais dévie le ballon de ses mains… hors de sa surface (17e). Carton rouge, les Antilopes noires vont devoir maintenant évoluer à dix pendant le reste du match.

Hotto se charge de frapper le coup franc dans la foulée, mais le gardien angolais tout juste entré, Signori, se détend bien pour repousser le ballon qui filait au ras du poteau (21e).

Gelson Dala retourne le match en 4 minutes !

Malgré l’expulsion, les Angolais ne s’avouent pas vaincus et jouent pleinement les coups quand ils ont une occasion, à l’image de cette frappe de Mabululu servi par Gelson Dala dans la surface namibienne (27e). Mais le cuir est finalement dévié en corner.

Les Brave Warriors, en supériorité numérique, se montrent maintenant patients et construisent des mouvements intéressants, sans que cela ne se concrétise une fois dans les 25 mètres adverses. Et finalement… ce sont les Angolais qui ouvrent la marque ! Gilberto trouve Fredy d’une passe lumineuse dans la surface namibienne, et le capitaine angolais sert au second poteau Gelson Dala, qui n’a plus qu’à pousser le ballon du plat du pied (1-0, 38e).

Dans la foulée, Haukongo commet une nouvelle faute, logiquement sanctionnée d’un carton jaune… C’est le deuxième pour le défenseur namibien, et les Brave Warriors sont à leur tour réduits à dix (40e). Sur le coup franc de Fredy qui suit, Gelson Dala double la mise d’une puissante tête imparable au second poteau (2-0, 42e). L’Angola a retourné le match en quatre minutes. La Namibie a perdu très gros. Les 20 acteurs retournent aux vestiaires sur ce score.

Mabululu enfonce le clou

Au début du second acte, les Braves Warriors tentent de revenir dans le match à l’image de Shalulile, mais sa frappe en déséquilibre passe de peu au-dessus de la transversale de Kazapua (48e). Mais excepté cette occasion, l’Angola ne laisse pas la Namibie espérer un nouveau retournement de situation. À l’heure de jeu, le tableau d’affichage penche toujours en faveur des Antilopes noires.

La seconde période est un ton en dessous du premier acte au niveau du rythme… mais les Antilopes noires exploitent pleinement chaque situation. Carneiro trouve Mabululu dans la surface namibienne, et l’attaquant angolais arme une demi-volée qui frôle le poteau adverse (64e). Peu après, c’est encore Mabululu qui est servi dans la profondeur. Excentré, il arme une frappe enroulée du droit, le ballon est hors de portée de Signori (3-0, 66e).

Dans la foulée, Shalulile est trouvé dans la surface angolaise, mais sa tête frôle le poteau de Signori (68e). Ensuite, sur un corner de l’Angola, Buatu Mananga reprend le ballon de la tête et Kazapua doit s’employer sur sa ligne pour éviter que le score ne s’alourdisse encore (72e).

En fin de match, la Namibie ne semble plus y croire, alors que l’Angola se contente de gérer son avance de trois buts. Luvumbo, nouvel entrant, veut y aller de son but mais sa frappe enroulée fuit de peu le cadre namibien (85e). Ensuite, Hanamub tente de sauver l’honneur sur une frappe puissante mais il trouve sur son chemin les gants de Signori (87e).

Luvumbo, encore lui, arme une frappe qui s’écrase sur la barre transversale namibienne dans le temps additionnel (90e+2). Il s’en est fallu de peu pour que le match ne vire à la correction. Valeureuse et joueuse, la Namibie ne peut que s’incliner face à des Antilopes noires décidément plus fortes aujourd’hui.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *