CAN 2024 : l’Algérie éliminée au 1er tour par une Mauritanie historique et qualifiée

CAN 2024 : l'Algérie éliminée au 1er tour par une Mauritanie historique et qualifiée

De notre envoyé spécial à Bouaké – La Mauritanie a battu l’Algérie 1 à 0 mardi lors de leur dernier match du groupe D, éliminant les Fennecs de la compétition. Deux ans après la CAN au Cameroun, Djamel Belmadi et ses hommes sortent encore par la petite porte.

Publié le : Modifié le :

4 mn

La Mauritanie tient enfin la première victoire de son histoire à la CAN. Une victoire qui fera date, face à une Algérie qui s’est cassée les dents pendant 90 minutes sur le bloc des Mourabitounes (1-0).

Au coup d’envoi, les Algériens étaient face à une équation simple : un simple match nul et ils sont qualifiés pour les huitièmes de finale tandis qu’une défaite les élimine à coup sûr. Rien ne s’est passé comme prévu et ce sont leurs adversaires qui se qualifient sur le fil.

À lire aussiLe classement final du groupe D

Pour aborder ce match capital, Djamel Belmadi a fait le choix de laisser sur le banc Riyad Mahrez et Youcef Belaïli, vivement critiqués pour leurs performances lors des deux premiers matches.

Les 11 hommes choisis Djamel Belmadi prennent logiquement le jeu à leur compte face à la Mauritanie d’Amir Abdou, toujours à la recherche de la première victoire de son histoire à la CAN. Ounas tente sa chance sur coup franc (15e, 18e). Après un bon travail entre Boudaoui et Ounas, l’ailier centre en retrait. Aouar surgit et reprend plat du pied. Le ballon frôle le poteau de la Mauritanie (25e).

La Mauritanie ouvre le score

La domination reste cependant stérile. La Mauritanie joue regroupée et se projette en contre. Une tactique payante puisqu’elle finit par ouvrir le score. Sur un corner, Mandrea dévie le ballon en-dehors de la surface de réparation, une frappe le ramène dans la zone de vérité et Dellahi conclut le travail (37e, 1-0). Mieux qu’une première victoire, les Mourabitounes tiennent à la mi-temps une qualification tout aussi historique.

Les Fennecs doivent réagir et Mahrez fait son entrée à la place d’Aouar. Mais ce sont les Mauritaniens qui s’illustrent. Ils enchaînent deux corners consécutifs et sur le deuxième, Mandrea est obligé de faire une manchette pour sauver la patrie (53e).

L’Algérie n’y arrive pas

L’Algérie aimerait réagir mais le bloc algérien est complètement désuni et trop lent pour inquiéter le collectif mauritanien. Loin d’attendre les Fennecs, les Mourabitounes tentent de leur mettre la tête sous l’eau grâce à un Koïta particulièrement en jambes, qui slalome au milieu de défenseurs réduits au statut de plots. La conclusion pêche (56e).

Incapables de bousculer la Mauritanie dans le jeu, les Algériens s’en remettent aux coups de pied arrêtés. Mahrez dépose un ballon sur la tête d’Hicham Boudaoui mais c’est au tour de Niasse Mbaye de s’illustrer (60e).

À l’heure de jeu, l’Algérie passe enfin la seconde. Après une sortie audacieuse de Niasse Mbaye, Keita sauve sur la ligne un lobe de Youcef Belaïli (66e). Mandi est trouvé au second poteau sur le coup de pied arrêté mais Niasse Mbaye fait un arrêt réflexe à bout portant (70e). Manquant de tranchant, les Algériens se cassent les dents et c’est Ba qui est proche de faire le break mais sa frappe trouve la transversale de Mandrea (83e).

L’arbitre laisse onze longues minutes aux Algériens pour se reprendre mais il semblerait que le match aurait pu durer 111 minutes de plus que cela n’aurait rien changé. La Mauritanie gagne son match et se qualifie pour les huitièmes de finale. 

Deux ans après le Cameroun, l’Algérie sort à nouveau de la CAN par la petite porte. Elle n’a toujours pas gagné un match depuis son sacre de 2019 dans la compétition continentale. La fin d’un cycle certainement pour les Fennecs.

Quant à Amir Abdou, le sélectionneur de la Mauritanie, on peut désormais le qualifier de faiseur de miracles. Deux ans après avoir offert aux Comores un huitième de finale historique pour leur première participation, il refait le coup avec les Mauritaniens. Le tout avec un jeu enthousiasmant tout au long du groupe D.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *