CAN 2024 : la Tunisie et le Mali se neutralisent dans le duel des Aigles

CAN 2024 : la Tunisie et le Mali se neutralisent dans le duel des Aigles

Défaite lors de son premier match par la Namibie, la Tunisie a tenu en échec le Mali (1-1) samedi, au stade Amadou Gon Coulibaly, dans le cadre de la deuxième journée du groupe E.

Publié le : Modifié le :

3 mn

Après le duel des Lions, celui des Aigles. Défaite (1-0) lors de son premier match par la Namibie, la Tunisie devait tenter de l’emporter samedi 20 janvier face au Mali pour maximiser ses chances d’accéder aux huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations.

Les Aigles de Carthage ont finalement été tenus en échec par le Mali (1-1) au stade Amadou Gon Coulibaly, dans le cadre de la deuxième journée du groupe E.

Une première période équilibrée

Les Tunisiens mettent la pression d’entrée. Dès la 2e minute, Anis Ben Slimane se crée une première occasion, frappant côté gauche un coup franc rentrant, sorti par le gardien malien Djigui Diarra.

Mais ce sont les Maliens qui ouvrent le score dès la 10e minute de jeu (1-0) grâce à une frappe croisée pied gauche de Lassine Sinayoko, aidé par le poteau des buts de Béchir Ben Said.

Les Aigles de Carthage ne tardent pas à répondre et égalisent dix minutes plus tard (20e, 1-1). Après une belle séquence collective à une touche de balle, Hamza Rafia reprend au point de pénalty un centre d’Ali Abdi. Et bien que Djigui Diarra se trouvait sur la trajectoire, il ne peut empêcher la Tunisie d’inscrire son premier but dans cette CAN 2024.

Les minutes suivantes voient les deux équipes faire tourner le ballon, tenter de produire du jeu, des combinaisons et se créer des occasions. Mais celles-ci n’aboutissent pas. Certains tentent leur chance, à l’image de Kamory Doumbia (40e) – qui voit sa frappe passer à côté –, ou encore dans le temps additionnel de la première période avec Abdi, effectuant une demi-volée qui passe au-dessus des buts maliens. Les deux équipes se quittent à la mi-temps sur ce score de 1-1. 

Une seconde période plus calme

L’entame de la seconde période est marquée par un violent choc physique entre Ben Said, Talbi et Sinayoko près de la surface tunisienne. Le jeu est arrêté quelques instants, et reprend sans qu’aucun des joueurs n’ait eu à céder sa place.

Dans les secondes qui suivent, Doumbia effectue une incursion dans le camp tunisien et frappe de l’extérieur du pied (51e), mais voit sa tentative repoussée du bout des doigts par Ben Said.

Les vingt-cinq premières minutes de la seconde période sont beaucoup moins intenses que celles de la première. Les occasions franches se font plus rares, et aucune des deux équipes n’arrive de nouveau à trouver la faille. On note, toutefois, un engagement physique important de la part des deux formations.

Il faut attendre la 79e minute pour voir les Maliens se procurer une grosse occasion. Sinayoko reprend un centre adressé depuis le côté droit, mais ne parvient pas à trouver le cadre. 

Dans le temps additionnel de la seconde période, Bissouma (90e+6) tire un missile sur un coup franc direct, mais le ballon passe à côté des buts tunisiens.

Le score n’évoluera plus. Les deux équipes se quittent sur ce score d’un but partout. Le Mali conserve provisoirement la tête du groupe E, avec 4 points, en attendant le résultat du match qui opposera dimanche la Namibie à l’Afrique du Sud. Du côté des Aigles de Carthage, ce résultat leur permet de prendre un point et de continuer d’espérer… mais il faudra gagner contre l’Afrique du Sud le 24 janvier.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *