CAN 2024 : la Guinée équatoriale foudroie la Guinée-Bissau et a un pied en 8es

CAN 2024 : la Guinée équatoriale foudroie la Guinée-Bissau et a un pied en 8es

De notre envoyé spécial à Abidjan – Un triplé de son capitaine Emilio Nsué et la Guinée équatoriale peut déjà se voir en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations. Le Nzalang a largement disposé de la Guinée-Bissau jeudi (4-2) au stade d’Ebimpé et prend la tête du groupe A, avant Côte d’Ivoire – Nigeria.

Publié le :

4 mn

 

Édition après édition, la Guinée équatoriale continue de confirmer qu’elle n’est plus une surprise de la CAN. Le Nzalang national a tranquillement disposé de la Guinée-Bissau, grâce notamment à un triplé de son capitaine Emilio Nsue (4-2). Une large victoire qui lui permet de prendre les commandes du groupe A de la CAN 2024 en attendant Côte d’Ivoire – Nigeria et de faire un grand pas vers la qualification.

Pour le premier match de la deuxième journée de la phase de poule, les tribunes du stade d’Ébimpé restent désespérément vides. Seuls quelques groupes de supporters équatoguinéens bravent la fournaise pour encourager leur équipe. Un vide qui s’explique à la fois par les problèmes de billetterie rencontrés par la comité d’organisation et la CAF, mais aussi que le deuxième match de la journée dans la même enceinte concerne la Côte d’Ivoire. La marée humaine attendra donc.

À lire aussi🔴 Suivez en direct Côte d’Ivoire – Nigeria

Sur le terrain, les joueurs évoluent avec une chaleur insoutenable. On annonce plus de 20 degrés en ressenti. Une donnée qui impacte logiquement le jeu sur le terrain alors que les premières minutes ressemblent à un long round d’observation avec une bataille du milieu de terrain sans rythme.

La Guinée équatoriale attend son heure, encaissant les premières escarmouches des Lusophones. Son premier attend le quart d’heure de jeu même si la frappe du pied droit de Miranda, à l’entrée de la surface, est captée sans difficulté par Djoco (15e). 

Le déclic ? Quelques minutes plus, l’emblématique capitaine Emilio Nsué se lance sur un ballon en profondeur et profite d’une intervention ratée de Sori Mané. Il remporte son duel face à Djoco et donne l’avantage aux siens (22e, 1-0). Miranda manque de doubler la mise, mais trouve la transversale (26e).

Une égalisation mérité puis un penalty refusé

La pause fraîcheur arrive à point nommé pour les 22 acteurs, qui tirent la langue et peinent à exercer un pressing à haute intensité. Le break redonne des forces à la Guinée-Bissau qui obtient coup sur coup un bon coup franc (36e), leur première occasion franche par Mama Baldé (37e) et surtout une égalisation grâce à un but contre son camp d’Obiang ((38e, 1-1) d’abord attribué à Franculino Dju. 

La Guinée-Bissau obtient même un penalty sifflé juste après le coup d’envoi alors que l’arbitre reproche à Saul Coco d’avoir fauché le quasi-buteur dans la surface. L’analyse des images révèle cependant que l’intervention du défenseur de Las Palmas était parfaite (40e).

 

Doublé de Nsue

Après un quart d’heure dans la climatisation des vestiaires, le Nzalang frappe fort. Sur un dégagement du gardien, la défense des Lycaons se rate totalement. Miranda n’a qu’à cueillir le ballon et frapper fort (46e, 2-1). Il est aussi à l’origine du troisième but, d’un débordement côté gauche et d’un centre puissant que Djoco ne peut intercepter et que Emilio Nsue se charge d’envoyer au fond des filets (51e, 3-1).

La Guinée-Bissau n’y est plus et la Guinée équatoriale en profite. Lancé dans le dos de la défense, Nsue dribble le gardien et conclut pour marquer son troisième but. La joie d’un triplé lui est d’abord refusé en raison d’un hors-jeu signalé par l’arbitre de touche mais la VAR lui fait finalement célébrer à retardement le premier triplé de la compétition (63e, 4-1).

La Guinée-Bissau a un dernier sursaut lors que Saul Coco perd le ballon en position de dernier défenseur,. Tchami récupère mais perd son face-à-face avec Owono en voulant mettre le ballon entre ses jambes (70e). La suite du match est anecdotique à l’image du but tardif de José Correria dans les arrêts de jeu (4-2, 90e+2). Au bout de huit longues minutes d’arrêts de jeu, la tribune équatoguinéenne laisse échapper sa joie.

À lire aussiRetrouvez le classement du groupe A

La Guinée équatoriale s’installe en tête du groupe A et, sauf scénario improbable, verra une nouvelle fois les huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique. Une position temporaire qui pourrait d’ailleurs durer en cas de match nul entre la Côte d’Ivoire et le Nigeria un peu plus tard dans la journée.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *