CAN 2024 : Hakimi, Mbemba, Simon… Les cinq joueurs africains de Ligue 1 à suivre

CAN 2024 : Hakimi, Mbemba, Simon… Les cinq joueurs africains de Ligue 1 à suivre

Comme tous les deux ans, la Ligue 1 garnit largement les rangs des sélections africaines qui s’apprêtent à disputer la Coupe d’Afrique des nations en Côte d’Ivoire (13 janvier-11 Février). France 24 a préparé une sélection de cinq joueurs du championnat français qui auront l’opportunité de faire parler d’eux.

Publié le : Modifié le :

6 mn

 

Chancel Mbemba (RD Congo, OM)

Le défenseur congolais de Marseille avec le numéro 99 Chancel Mbemba célèbre un but.
Chancel Mbemba est le roc des Léopards de RD Congo. © Nicolas Tucat, AFP

C’est le roc de la défense de Marseille et des Léopards. Chancel Mbemba, lauréat 2023 du prix Marc-Vivien Foé, arrive à la CAN avec l’intention de marquer les esprits pour le retour de la RD Congo dans la compétition, après une absence remarquée au Cameroun.

« Demi-Dieu » s’est imposé comme la bonne pioche du club phocéen depuis qu’il est arrivé libre de Porto à l’été 2022. Le grand gaillard a apporté sa sérénité, son expérience des grands rendez-vous et aussi quelques coups de casque : cinq buts lors de la saison-2022/2023.

À lire aussiPrix Marc-Vivien Foé 2023 : Chancel Mbemba, la force tranquille de l’OM et de la RD Congo

Il se sent tellement bien sur le Vieux Port qu’il a repoussé les avances alléchantes venues d’Arabie saoudite. S’il a connu un début de saison compliqué, il s’est déjà remis sur les bons rails grâce à l’arrivée de Gennaro Gattuso aux commandes. Il sera en forme en Côte d’Ivoire.

Chancel Mbemba avec la RD Congo : 73 matches, 4 buts, 2 passes décisives.

Amine Harit (Maroc, OM)

Le numéro 11 de l'OM en plein match.
Amine Harit va avoir l’occasion de s’illustrer sous le maillot du Maroc après avoir raté le Mondial sur blessure. © Clément Mahoudeau, AFP

Dans la famille OM, je demande le maître à jouer. Déroutant, influent, capable de créer des différences par la passe ou le dribble, le Marocain fait régulièrement vivre un enfer aux défenses de Ligue 1. Il a même enfin débloqué son compteur de buts en offrant la victoire face à Clermont en décembre.

En Côte d’Ivoire, il espère renouer le fil de son histoire avec les Lions de l’Atlas. Il avait vécu la Coupe du monde 2022 comme un déchirement, injustement privé du déplacement au Qatar par une blessure à la cheville à la veille de la compétition. Le Marocain avait suivi les exploits de ses collègues depuis son lit d’hôpital avant de rejoindre ses coéquipiers pour les encourager en demi-finale.

Amine Harit avec le Maroc : 20 matches disputés, 1 but, 5 passes décisives.

Achraf Hakimi (Maroc, PSG)

Le défenseur du Maroc court après un ballon.
Achraf Hakimi fait partie des leaders du Maroc. © Karim Jaafar, AFP

Restons du côté du Maroc, mais passons de la Canebière à la capitale française. À 25 ans, Achraf Hakimi est considéré comme l’un des meilleurs latéraux droit au monde. Il s’est rapidement imposé comme un joueur cadre, tant au sein du PSG que des Lions de l’Atlas.

Fin 2022, il a largement participé à l’épopée du Maroc lors de la Coupe du monde au Qatar, conclu sur une quatrième place historique pour une équipe africaine. S’il a échoué sur le podium du Ballon d’Or africain, il aura à cœur d’emmener ses Lions le plus loin possible, à un an de la CAN à domicile.

Achraf Hakimi avec le Maroc : 68 matches disputés, 8 buts, 9 passes décisives.

Moses Simon (Nigeria, Nantes)

Moses Simon à l'entraînement en survêtement vert avec le FC Nantes.
Moses Simon peut-il se faire sa place dans l’armada nigériane ? © Sébastien Salom-Gomis, AFP

Il est l’homme qui a validé la qualification du Nigeria à la CAN 2024. D’un but sur penalty, il avait assuré aux Super Eagles la première place de leur groupe de qualification. En club aussi, Moses Simon assure. Sur sa première moitié de saison avec le FC Nantes, il a déjà inscrit trois buts et offert cinq passes décisives en 17 matches. De quoi faire de lui le seul joueur de Ligue 1 appelé par le Nigeria.

En Côte d’Ivoire, le virevoltant ailier des Canaris fera notamment partie d’une attaque all-stars, aux côtés de Victor Osimhen (Naples), Victor Boniface (Bayer Leverkusen) ou encore Samuel Chukwueze (AC Milan). Il devra s’imposer, mais Moses Simon en a les moyens.

Moses Simon avec le Nigeria : 61 matches disputés, 9 buts, 11 passes décisives.

Mory Diaw (Sénégal, Clermont)

Mory Diaw avec le maillot de gardien de but de Clermont.
Mory Diaw peut-il voler sa place de titulaire à Édouard Mendy ? © Pascal Guyot, AFP

À son arrivée à Clermont, Mory Diaw suscitait des interrogations. La faute à un parcours chaotique : formé au PSG, il a erré en deuxième division portugaise (CD Mafra), en première division bulgare (Lokomotiv Plodiv) et en quatrième division suisse (United Zurich). Mais il a vite fait taire les critiques. Il a même été élu Clermontois de l’année par le vote des supporters.

Cette année, Clermont est à la peine et pointe à la dernière place de Ligue 1. Mais ce n’est pas vraiment la faute de Diaw, peu aidé par une défense passoire. Il continue de sortir des performances de haut vol, à l’image de celle offerte contre le PSG lorsqu’il a su garder sa cage inviolée.

Mory Diaw ne compte pour le moment qu’une seule sélection, contre le Brésil en juin dernier. Mais avec ses performances régulières, de nombreux observateurs estiment qu’il en mérite d’autres. Au point de menacer le titulaire et champion d’Afrique Édouard Mendy ? La marche reste haute mais la CAN pourrait lui en offrir l’occasion.

Mory Diaw avec le Sénégal : 1 match disputé.

Toutes les statistiques de cet article proviennent de Transfermarkt et ont été relevées le 5 janvier.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *