Burkina Faso : qui est Brama Traoré, le nouveau sélectionneur des Étalons ?

Burkina Faso : qui est Brama Traoré, le nouveau sélectionneur des Étalons ?

Le comité exécutif de la Fédération burkinabè de football a annoncé lundi la nomination de Brama Traoré à la tête de la sélection nationale. L’ancien sélectionneur des U20 et U23 succède au Belge Hubert Velud dont les résultats ont été jugés insuffisants lors de la CAN 2024 pour un renouvellement de son contrat.

Publié le :

2 mn

Après le sorcier blanc Hubert Velud, le choix de l’entraîneur local. La Fédération burkinabè de football (FBF) a annoncé lundi 11 mars lors d’une conférence de presse avoir choisi Brama Traoré pour prendre la tête des Étalons.

« Après plusieurs expériences (…), nous avons pensé qu’il était temps maintenant de faire confiance à un entraîneur national », a déclaré le président de la FBF, Lazare Bansé, lors de la rencontre avec la presse.

« Je suis un entraîneur résilient et sage », a souligné le nouveau sélectionneur du Burkina Faso. « J’ai eu la plupart des joueurs à leur bas âge, donc je pourrai les conduire à la discipline. Je vais manier le bâton et la carotte. Tu fais bien, tu seras récompensé. Tu fais mal, tu ne seras pas dans cette équipe. »


 

« Je suis passé par toutes les sélections jeunes depuis des années. Je n’ai pas brûlé les étapes, et je ferai tout pour amener les Étalons partout le plus loin possible », a réagi Brama Traoré.

Des bons résultats avec les jeunes

Celui qui est surnommé « le professeur » a en effet occupé le poste de sélectionneur de l’équipe nationale U20 et U23. Sous sa direction, les Étalons U20 ont remporté la médaille d’argent lors des derniers Jeux de la Francophonie en République démocratique du Congo. 

Ancien milieu de terrain des Étalons avec une trentaine de sélections, Traoré a déjà une histoire étroitement liée à l’équipe nationale avec qui il a disputé trois Coupes d’Afrique. Son expérience en tant qu’adjoint de Paul Put de 2012 à 2015 a probablement joué un rôle déterminant dans sa nomination.

Le nouveau sélectionneur de 50 ans aura de nombreux défis à relever. Il s’est fixé des objectifs ambitieux : reconstruire et rajeunir une équipe en fin de cycle et attirer les binationaux. Le tout avec en point de mire une qualification pour la Coupe du monde 2026.

Avec une victoire et un match nul, le Burkina Faso est pour le moment deuxième derrière l’Égypte dans son groupe de qualifications. Les Étalons et les Pharaons s’affronteront dès juin dans un match capital pour la course au Mondial.

Lors de la CAN 2024, le Burkina Faso a été éliminé en huitièmes de finale contre le Mali, une contre-performance après la demi-finale de 2022 qui avait signé le départ d’Hubert Velud.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *